Entrevues : des réponses simples à des questions casse-têtes

, par Catherine Lemire.

Il y a de ces questions que les recruteurs posent qui plongent instantanément les candidats dans l’embarras. Et elles reviennent à chaque entrevue! Bien se préparer permet d’augmenter la confiance en soi et de diminuer les sueurs froides. Voici quelques pistes de réponses simples pour les questions que l’on redoute, selon Jobillico.

« Parlez-nous de vous »

Cette question, généralement posée en début d’entrevue, pourrait être la seule de tout l’entretien. Bien la préparer est donc crucial. Rien ne sert de chercher un deuxième ou un troisième sens, l’employeur cherche seulement à vous connaître. Votre réponse devra comporter trois éléments importants : votre formation, votre expérience et vos aptitudes professionnelles. Tout en détaillant ces trois sujets principaux, vous pouvez mentionner vos connaissances directement reliées au poste comme les logiciels que vous connaissez, les langues que vous maîtrisez, vos cartes de compétence, etc. Évitez de détailler votre vie personnelle ou des situations problématiques.

Un emploi pour vous?

Exemple de réponse

« Mon expérience d’adjointe est très solide. Dans mes emplois antérieurs, j’étais responsable de l’accueil de la clientèle, la gestion des appels, la transmission de renseignements en plus de la tenue de l’agenda ainsi que la rédaction et la correction de documents. Je maîtrise parfaitement les logiciels bureautiques de la suite Office. Je suis reconnue pour mon professionnalisme et ma courtoisie. Puisque je suis une personne qui s’adapte facilement, je suis apte à bien gérer les imprévues. Mon sens des priorités se reflète dans mon organisation de tâche qui a souvent été félicitée par mes employeurs précédents. »

Faites des liens avec le poste offert et terminez votre réponse avec « c’est ce qui m’amène ici ».

« C’est quoi, pour vous, un bon boss? »

Ici, ce que le recruteur cherche à savoir, c’est si vous avez des problèmes avec l’autorité. Dans votre réponse, vous devez privilégier les expériences positives avec vos anciens patrons, fournisseurs ou professeurs. Vous pouvez parler de toute personne en position d’autorité.

Exemple de réponse

« Le patron est la personne ressource principale qui me donnera les mandats. Comme j’ai pu le constater dans mes emplois précédents, mon autonomie me permet de m’acquitter de ma tâche efficacement. »

« Quel salaire demandez-vous ? »

Le recruteur pose cette question pour savoir si vos attentes correspondent à leur enveloppe budgétaire. Cependant, avouons-le, y répondre met souvent le candidat dans l’embarras comme un funambule sur le fil de fer. Proposez une grande échelle salariale afin d’éviter d’être disqualifié sur ce seul point, tout en démontrant votre ouverture à la négociation. Cependant, ne vous sous-estimez pas pour autant.

Exemple de réponse

« Selon mes recherches, le marché offre généralement un salaire entre tant et tant. Je suis flexible et je ne voudrais pas être mise de côté pour une question salariale. Si vous m’embauchez, ça me fera plaisir d’en discuter. »

« Avez-vous des questions ? »

Puisque cette question est souvent bâclée par les candidats, bien qu’elle soit d’une grande importance, nous y avons consacré un article complet, 9 questions gagnantes à poser en entrevue, que nous vous invitons à consulter.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.