Espionner les recruteurs, pourquoi pas?

, par Kevyn Gagné.

Pour vivre à plein l’expérience d’un candidat ou simplement pour se pratiquer, pourquoi ne pas faire semblant d’en être un?, demande notre chroniqueur…

Au Cégep, je travaillais, entre autres, dans un dépanneur Couche-Tard, sur le quart de nuit du jeudi au dimanche. Outre le fait que ce dépanneur était le plus prisé par les cambrioleurs et voleurs à l’étalage – vu la proximité de la voie d’accès pour rejoindre l’autoroute – , cet emploi me donnait l’opportunité d’apprendre, de m’instruire et de voir un monde sous un autre jour.

Quoique le concept ne fût probablement aucunement nouveau à l’époque, j’ai été confronté (ou soumis ou témoin, je ne sais pas comment le qualifier) à une situation particulière. Celle du client mystère.

Un emploi pour vous?

Même si je trouvais l’idée et le concept intéressants à l’époque, sans réellement comprendre l’ensemble des bénéfices, des enjeux, des implications syndicales, et de l’innovation de la pratique opérationnelle (déjà applicable au monde des RH), j’avais totalement oublié ce concept jusqu’à tout récemment.

Suite à une conversation très enrichissante sur de nouvelles pratiques RH, je suis tombé sur le Fake Interview! Non pas du côté du recruteur, avec tous ces postes déjà comblés avant même qu’ils n’aient rencontré l’ensemble des candidats programmés. Non! Mais bien du côté du candidat.

Quoi de mieux pour se préparer à des emplois vraiment intéressants que nous voulons à tout prix, qu’aller passer des entrevues pour la forme seulement. On se fiche d’obtenir ou pas l’emploi puisque, en fin de compte, on n’y est que pour se pratiquer. Pareille comme la séance d’échauffement du Canadien de Montréal avant chacune de ses parties. Qui se soucie des 12 buts durant le période d’échauffement, si tu n’as aucune présence durant le match?

Certains d’entre vous diront que c’est impossible; que les gens ne font pas ça; qu’ils n’ont pas autant de temps à perdre (c’est de la préparation); que les recruteurs ne tomberont pas dans le jeu…

ET POURTANT!

Vous ne me croyez pas? Eh bien, il est temps que vous ôtiez les crottes que vous avez sur le bord des yeux.

Aussi, quoi de mieux pour espionner ses compétiteurs…

Dansant toujours entre le bien et le mal de Nietzsche, pourquoi ne pas prendre ce concept de client mystère de chez Couche-Tard, le jumeler au concept du Fake Interview, tout en lui donnant une certaine perspective d’espionnage industriel.

Pourquoi?

Peut-être pour auditer vos propres processus. Peut-être pour évaluer vos recruteurs et gestionnaires embaucheurs. Peut-être pour les éduquer. Ou bien encore, peut-être pour vivre l’expérience candidat, l’expérience de vos candidats avec vos processus en tant que futur membre de votre organisation.

Pourquoi pas?

Messieurs et mesdames les recruteurs, et si vous vous trompiez au sujet de votre candidat?

Le candidat qui évalue le recruteur…

Comme diraient les jeunes : OMG!!!

Si vous me piquez mon idée, je finirai par le savoir…

Kevyn Gagné est un professionnel et vulgarisateur RH aux services des employés et des employeurs. Le comportement humain, dans le monde du travail, est au cœur de ses interventions. Parfois drôle, parfois cru, mais toujours dans le respect de la personne, ses propos ne laissent personnes indifférents. Il vous fera voir les RH autrement.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.