Faire ou ne pas faire une contre-offre?

, par Myriam Lapierre.

Faire une contre-offre à un employeur qui vous a offert le poste avec un salaire X pourrait vous faire perdre l’emploi. Voyez ici quand il peut être judicieux ou non de demander plus.

Question

Bonjour, j’ai récemment perdu un emploi à la suite d’une contre-offre que j’ai faite. On m’a offert l’emploi, j’ai demandé s’il était possible de considérer un salaire plus élevé, et on m’est revenue en me disant qu’ils avaient finalement offert le poste à quelqu’un d’autre. Est-ce que j’ai été trop téméraire ou est-ce que cet employeur est dans le tort?

Martine

Un emploi pour vous?

Réponse

Bonjour Martine

Faire une contre-offre est effectivement délicat, et c’est une décision qui doit être calculée. Voyons les éléments à considérer avant d’aller de l’avant. Il est toutefois rare qu’un employeur retire simplement son offre à la suite de votre demande, si elle était raisonnable.

Est-ce que ce sera une surprise pour l’employeur?

Si l’employeur potentiel vous a fait part, plus tôt dans le processus, de l’échelle salariale et de ce à quoi vous pourriez approximativement vous attendre, il est primordial d’avoir déjà soulevé votre opinion. En effet, si l’employeur a été transparent quant au salaire et que vous n’avez rien dit plus tôt, votre contre-offre risque d’être moins bien accueillie et vous aurez l’air de pousser maintenant que vous savez qu’ils souhaitent vous avoir. Il faut jouer franc jeu dès le début! Si le salaire n’a jamais été soulevé par l’employeur tout au long du processus, alors la contre-offre « surprise » est acceptable, c’était à lui d’amorcer les discussions.

Avez-vous des arguments solides pour appuyer votre demande?

Assurez-vous d’avoir des arguments tangibles qui accompagneront votre contre-offre. En effet, simplement leur rappeler que vous aviez mentionné avoir des attentes plus élevées n’est pas suffisant. Pourquoi, concrètement, est-ce que le salaire qu’ils vous offrent est trop bas? Êtes-ce moins que ce que vous faites présentement? Avez-vous des statistiques du marché? Considérez-vous que vous avez plus d’expérience que ce qui était demandé au départ? Bref, vous avez besoin de faits, au risque d’avoir l’air « gratteuse », et non pas simplement en recherche de quelque chose de juste.

Donnez un chiffre

Afin d’éviter de jouer au tennis avec le montant, donnez un chiffre lorsque vous faites une contre-offre. Si vous souhaitez 4 000$ de plus, pourquoi risquer de les laisser proposer moins et devoir revenir à la charge à nouveau?

Considérez les autres points négociables

Il n’y a pas que le salaire qui peut rendre un travail plus ou moins intéressant, et il n’y a pas que le salaire qui vaut de l’argent! En effet, peut-être y-a-t-il possibilité de demander une semaine de vacances de plus, un peu de télétravail ou encore le remboursement de certains frais afférents à votre emploi. Comme les échelles salariales sont souvent strictement régies, il peut y avoir plus de jeu à ce niveau. Aussi, certains employeurs seront plus enclins à accepter de grossir le montant après quelques mois en poste. Cette proposition fera preuve de votre assurance que vous ferez un bon travail.

Bonne négociation, chères lectrices!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • CHRISTIN CHEVROLET BUICK GMC
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.