Français : cinq règles de base à connaître

, par Theodora Navarro.

En matière de grammaire, il y a toutes sortes de règles : celles qu’on connaît depuis l’enfance, celles qu’on peine à retenir, celles qu’on ânonne sans en connaître vraiment les fondements et celles qu’on oublie toujours. Parmi toutes ces règles, en voici 5 à retenir pour devenir une perle de l’orthographe.

1) L’adjectif s’accorde toujours avec le nom qu’il qualifie ou détermine. Par qualifier, on entend notamment une qualité ou un défaut, comme un beau meuble, une table sale. Par déterminer, on entend « qui précise le sens », par exemple : les premières places. Bon à savoir : en cas d’adjectif composé, l’accord est souvent à la fin (« une phrase bien-pensée »); si l’adjectif est une couleur, il s’accorde, s’il y a plusieurs adjectifs dont une couleur, il ne s’accorde pas (« une cravate bleue », mais « une cravate bleu foncé »); et si le qualificatif est un nom, il n’y a pas d’accord (« une nappe moutarde »).

2) Du tout au tout. La règle de base est que « tout » s’accorde en genre et en nombre avec le nom. Devant un adjectif féminin qui commence par une consonne ou un H aspiré, « tout » s’accorde au féminin, et au pluriel si l’adjectif est au pluriel; par contre devant une voyelle il est invariable (« ma collègue était toute heureuse que je lui offre des fleurs, et tout émue je crois »).

Un emploi pour vous?

3) Des cents et des mille. Lorsque les nombres « vingt » et « cent » sont multipliés (comme dans « deux cents »), ils prennent un S, mais s’ils sont suivis d’un autre nombre ils sont invariables (« deux cent deux »). Mille reste toujours invariable, mais milliers, millions et milliards s’accordent (« un milliard », « deux millions »).

4) Déclinaison en la. « la » et « l’a » sont souvent mal orthographiés. Il faut se référer au temps. Si c’est un temps simple, on écrira « la », comme dans « il la prépare ». Si c’est un temps composé, on écrira « l’a », comme dans « il l’a préparée ». Bon à savoir : on écrira « là », quand on peut remplacer « là » par « ici », comme dans « je l’ai vue là (ici) ».

5) Leur est un leurre. Si je peux remplacer « leur » par « lui » alors il est invariable, comme dans « Je suis allée leur (lui) parler ». Si on ne peut pas mettre « lui », alors on accorde au pluriel, comme dans « leurs patrons ». Bon à savoir : « leur » n’a pas de féminin ; précédé de « les », « leur » s’accorde, comme dans « Ce sont les leurs ».



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.