Harcèlement sexuel : Réagissez !

, par Therese Garceau.

Voilà maintenant trois mois que votre nouveau patron vous demande d’aller prendre un verre avec lui à la fin de la journée. Si ses invitations vous ont d’abord parues anodines, voire sans importance, aujourd’hui vous vous sentez harcelée, piégée et complètement démunie. Comment réagir et faire valoir vos droits face au harcèlement sexuel au travail ? Le site educaloi.qc.ca démystifie le phénomène et vous dit comment exercer vos recours :

Sachez identifier le harcèlement.

La frontière entre l’apparence de camaraderie et le harcèlement sexuel au travail est parfois très mince. Mais le site rappelle que de façon générale ce type de harcèlement définit des comportements, des paroles et des contacts qui ont une connotation sexuelle. Il s’agit souvent, mais non uniquement, d’une accumulation de gestes qui durent depuis un certain moment.

Un emploi pour vous?

Ce n’est ni une plaisanterie, ni du flirt. En plus d’empoisonner littéralement l’atmosphère de travail, le harcèlement sexuel au travail mine l’estime de soi. Il s’agit d’une atteinte à la dignité, à l’intégrité psychologique ou physique C’est de la violence, point à la ligne !

La loi dans tout cela ?

La Loi sur les normes du travail vous garantit la protection contre le harcèlement sexuel au travail.

Les devoirs de l’employeur

Les dispositions légales prévoient non seulement que vous avez droit à un milieu de travail sans harcèlement sexuel, mais également que votre employeur se doit d’intervenir pour empêcher tout harcèlement en ses murs et qu’il doit aussi mettre fin à celui-ci si vous en êtes victime.

Les recours

1. Plusieurs entreprises disposent de code de conduite interne pour vous aider à résoudre le problème. Renseignez-vous auprès de la direction des ressources humaines.
2. Vous êtes syndiquée. Déposez un grief contre votre patron harceleur est une bonne façon de faire valoir vos droits.
3. Vous travaillez dans une entreprise à juridiction fédérale ? C’est le Code canadien qui vous protège contre le harcèlement. Mais vous devez d’abord déposer une plainte interne. Vos démarches ne mènent à rien de concret ? Communiquez alors avec Emploi et Immigration Canada pour ouvrir une enquête formelle.
4. La Loi canadienne des droits de la personne est aussi une option valable pour faire respecter vos droits.
5. Vous êtes travailleuse autonome ? Vous êtes aussi protégée. Dans ce cas, c’est auprès de la Commission des droits de la personne et de la jeunesse que vous devez porter plainte.

Que vous en soyez témoin ou que vous le viviez personnellement, le harcèlement sexuel au travail, c’est tout simplement inacceptable.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.