Indiscrétions autour de la machine à café… Attention, danger!

, par Therese Garceau.

Échanger quelques potins, pester contre l’hiver, les embouteillages, le patron… La machine à café demeure le haut-lieu de la socialisation au bureau, mais la modération y a nettement meilleur goût.

Fief de la détente et des pauses bien mérités, la machine à café est incontestablement le point de rencontre de prédilection pour souder l’esprit d’équipe, renforcer les liens d’appartenance et, – il faut bien l’avouer – pour critiquer le patron ou déblatérer dans le dos des collègues.

Des confidences autour de la machine à café, bien entendu, tout le monde en fait. Mais selon un article publié sur cadreemploi.fr, une certaine prudence s’impose.

Un emploi pour vous?

Voici pour vous, 3 raisons pour lesquelles ce n’est pas toujours une bonne idée de se vider le cœur autour de la machine à café :

C’est devenu un rituel. Si l’exercice peut être salvateur, il vaut mieux ne pas en prendre une habitude, au risque de voir votre crédibilité et votre réputation professionnelle en prendre un sacré coup. Évitez d’être étiquetée comme la mémère du bureau qui passe son temps à déblatérer contre tous et chacun. Sachez faire preuve de retenu. Quand les frustrations montent, allez plutôt prendre l’air. Rien de mieux qu’une petite marche à l’extérieur pour se détendre.

Pour nuire à quelqu’un. Papoter contre un patron avec une collègue en prenant une pause-café pour évacuer la pression est une chose. Mais lorsque toutes les conversations se transforment en calomnies, en attaques répétées et systématiques envers une personne en particulier dans le simple but de lui porter préjudice, là, vous faites tout simplement fausse route.

Sachez faire la différence entre potins de corridor et vendetta personnelle. Une atteinte à la réputation professionnelle de quelqu’un peut avoir de graves conséquences sur la victime, mais également sur son auteur qui s’expose à d’éventuelles accusations de harcèlement moral qui, faut-il le rappeler, est punissable par la loi.

Se confier à la mauvaise personne. Sachez protéger vos arrières. Évitez de faire des confidences à n’importe qui dans le bureau. Vous avez besoin de vous vider le cœur sur vos conflits avec votre patron ou une collègue, vous avez tout avantage à choisir une personne digne de confiance pour le faire. Le jeu du téléphone, vous connaissez? Souvenez-vous que tout ce que vous confiez à quelqu’un risque non seulement d’être interprété et transformé à l’infini, mais pourrait aussi être utilisé contre vous un jour.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.