Invitation Facebook d’un collègue : on accepte ou non?

, par Florence Tison.

Notification Facebook! Un collègue souhaite devenir notre ami. Est-ce une bonne idée d’accepter?

« Je ne vois pas en quoi ça pourrait nuire, estime Marianne Lemay, directrice culture et marque chez Cangaroo. Tant que tu n’écris pas des affaires contre ton travail sur Facebook! »

Selon le magazine Le Figaro, l’amitié Facebook entre collègues est somme toute assez banale. Après tout, on passe le plus clair de notre temps en compagnie de nos collègues. Il est légitime d’être curieux à leur sujet, et les réseaux sociaux constituent une bonne façon d’en savoir davantage sur eux. Le Figaro parle même de « véritables accélérateurs de rencontres, qui permettent d’aller au-delà de la simple relation professionnelle ».

Un emploi pour vous?

Plusieurs entreprises favorisent elles-mêmes les interactions de leurs employés via les réseaux sociaux, et souvent grâce à leurs propres plateformes à l’interne. Leur but : rapprocher les collègues les uns des autres.

« Ça dépend du secteur d’activité, nuance Marianne Lemay. Dans l’industrie des technologies d’information, ça va de soi que tout le monde va vouloir t’ajouter parce que tout le monde utilise les médias sociaux. Dans le domaine bancaire, ça peut être différent. »

Amitié Facebook vs amitié tout court

Si les réseaux sociaux permettent de s’adresser aisément à une masse de personnes, ils permettent moins de développer une amitié profonde avec une seule. Selon Le Figaro, l’amitié Facebook et la véritable amitié ne sont pourtant pas incompatibles : une amitié peut très bien débuter sur les réseaux sociaux et s’approfondir par la suite.

Facebook pourrait contribuer à faire fleurir une relation cordiale entre collègues en une chaude amitié. Pourquoi alors se priver d’une amitié Facebook?

Tout d’abord, par souci d’intimité.

Une fenêtre sur notre vie

Lors d’une conversation normale, face-à-face, on choisit ce que l’on dévoile ou non selon son interlocuteur. Forbes rapporte que la présence sur les réseaux sociaux tels que Facebook a l’effet contraire : une transparence des frontières qui peut nuire à notre intimité.

Avec un clic, on peut obtenir une panoplie d’informations personnelles : une fenêtre ouverte sur la vie d’un collègue, fenêtre qui n’aurait jamais été ouverte n’eût été de facebook. On peut facilement découvrir des détails personnels auxquels on n’aurait autrement pas eu accès en tant que collègue. Et même des détails d’il y a cinq ans!

Comme le dit si bien Espresso-jobs, avez-vous envie que vos collègues à qui vous n’adressez qu’un bonjour le matin sachent tout de votre vie?

On veut refuser?

Rien de bien compliqué : il suffit d’expliquer à son collègue qu’on ne souhaite pas mélanger la vie professionnelle et la vie personnelle, comme le conseille Cosmopolitain. Évitez toutefois de faire attendre le collègue pendant des jours et des jours!

Et avec le patron?

On se voit mal refuser, n’est-ce pas? Pourtant, Espresso-jobs déconseille d’accepter. L’amitié Facebook avec votre supérieur implique une porte d’entrée sur votre vie et vos opinions personnelles. Choisissez plutôt ce que vous désirez partager de votre vie privée avec votre patron, et faites-le au bureau.

« C’est sûr que quand ton patron est ami avec toi sur Facebook, tu ne vas peut-être pas écrire tes états d’âme, souligne Marianne Lemay. Tu prends plus de précautions. »

Bonne nouvelle! Vous pouvez réviser vos paramètres de confidentialité sur Facebook pour limiter la visibilité de vos publication à ceux qui sont vos véritables amis. Songez à le faire avant d’accepter une amitié Facebook d’un collègue ou d’un patron.

Amitié Facebook d’un collègue? Oui, mais avec prudence!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.