J’haïs mon collègue : 6 trucs pour survivre

, par Florence Tison.

C’est normal de ne pas aimer quelqu’un. Ça se complique lorsqu’on doit travailler avec lui tous les jours.

S’il est tout à fait acceptable de ne pas apprécier (voire détester!) votre collègue, de le lui montrer expressément ne l’est pas. Pour vous en sortir sans perdre la tête, cherchez d’abord à savoir pourquoi votre collègue ne vous revient pas.

Il y a une raison!

Selon Themuse.com, si quelqu’un vous tape royalement sur les nerfs, vos émotions ne sortent pas de nul part. Peut-être que le collègue vous interrompt constamment lorsque vous parlez. Peut-être agit-il d’une façon lorsqu’il est seul avec vous, et à l’opposé lorsque le patron est présent.

Un emploi pour vous?

Si un collègue de travail vous irrite et que votre frustration dure au-delà de 15 secondes, il y a de bonnes chances qu’il vous touche une corde de votre histoire personnelle. Il se peut que cette personne vous en rappelle une autre qui vous aurait blessé par le passé, dans l’enfance par exemple.

Cherchez la source de l’irritation et tentez de pardonner en vous-même la personne qui vous a peinée auparavant pour ne plus avoir à porter ce fardeau plus longtemps.

S’exprimer en restant professionnel

Lorsque vous avez identifié l’irritant, rien ne vous empêche d’en parler honnêtement à la personne concernée. Ce serait même encouragé! Il est tout à fait possible de parler d’irritants sans avoir l’air accusateur. Incarnez ce que vous voudriez vous-même vivre comme communication respectueuse au travail.

Mais attention : mieux vaut être précis quant à votre demande et l’appuyer calmement sur des faits. Votre collègue ne respecte jamais les délais? Faites-lui savoir que ça vous empêche d’être efficace dans votre travail et que vous apprécieriez qu’il vous avertisse des retards un peu à l’avance.

Tout le monde veut de l’amour

On est tous des êtres humains, et on veut tous être aimé. Certains s’y prennent différemment que d’autres. Votre collègue qui tente toujours de s’octroyer le mérite du travail des autres et qui fait tout pour être le centre de l’attention souffre peut-être d’une grande insécurité. Tentez de trouver un peu de compassion en vous et de vous rappeler qu’on cherche tous à combler nos besoins émotifs.

6 trucs pour travailler avec un collègue qu’on déteste

Avant de carrément démissionner, considérez ces quelques conseils offerts par Thebalancecareers.com.

1. Documentez les mauvaises actions de votre collègue

Il est possible que votre collègue soit bel et bien une horrible personne. En prenant des notes, vous arriverez à déterminer ce en quoi il est nuisible et vous protéger par la suite, par exemple en limitant les conversations importantes aux courriels pour en conserver la trace.

2. Demandez-vous si vous êtes le problème

Ce qui vous tape sur les nerfs à propos de votre collègue est peut-être l’un de vos propres traits que vous n’aimez pas. Peut-être n’aimez-vous simplement pas vous faire dire quoi faire par quelqu’un d’autre.

Lorsque le collègue vous demande si un dossier sera prêt à temps, est-ce parce qu’il est particulièrement « boss de bécosse » ou parce que vous avez remis les derniers dossiers en retard?

3. Tentez d’en apprendre plus sur ce collègue

On donne beaucoup plus le bénéfice du doute aux gens qu’on connaît plutôt qu’aux étrangers. Apprendre à connaître votre collègue ne vous aidera peut-être pas à l’apprécier davantage, mais peut-être cela vous aidera-t-il à le comprendre un peu plus.

4. Agissez en adulte

Arrivez à bien vous entendre avec tout le monde. Vous n’avez pas à être le meilleur ami de chacun, mais tentez toutefois d’être poli et respectueux. Le professionnalisme, c’est contagieux.

5. Ne colportez pas de ragots

Il est tentant de laisser sortir la pression… et quelques méchancetés à propos de votre collègue du même coup. Colporter des ragots au travail nuit autant sinon plus à votre réputation qu’à celle du collègue mal-aimé : vous aurez l’air d’un intimidateur insensible.

Quel bien cela fera-t-il? Cela n’aidera certainement pas vos relations avec votre collègue, ni à obtenir une promotion, ni à rendre le bureau plus agréable et productif.

6. Cherchez de l’aide

Si le collègue devient un véritable problème au travail, parlez-en à votre supérieur ou encore aux ressources humaines pour obtenir des trucs. Est-il possible de s’arranger pour limiter vos interactions avec le collègue au minimum?

Souvenez-vous finalement que le travail, c’est le travail, et que de ne pas en aimer tous les aspects ne veut pas dire que c’est un travail affreux. Cela signifie que vous vivez une vie tout à fait normale.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • ZSA
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.