La déclaration

, par Louise Proulx.

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Pierre Paradis. Pierrot pour les intimes. Le patron de Mathilde. Elle, elle l’a toujours appelé Monsieur Paradis même si Dieu sait combien elle aimerait pouvoir simplement dire « Pierre ».

Il la fait craquer avec son sourire enjôleur et ses pitreries ; il la subjugue avec son attitude de Don juan. Et oui ! Depuis six mois, Mathilde, secrétaire au bureau de PP Architecte se meurt secrètement d’amour pour l’homme qui tire les ficelles de l’entreprise.

Aujourd’hui, Mathilde a pensé à tout. Là, dans le premier tiroir de son bureau, elle cache de jolis biscuits en forme de cœur qu’elle a cuisinés le matin même pour les offrir à son amoureux secret. Elle n’attend que le bon moment qui ne tardera pas, elle en est sûre parce que de toute façon, aujourd’hui, c’est le grand jour…

Un emploi pour vous?

La secrétaire n’est pas dupe, elle sait bien qu’elle n’est pas un canon de beauté, mais elle sait aussi que son jeu renferme certaines bonnes cartes. Serviable, gentille, douce, discrète, minutieuse, autant de qualités qui ont fait d’elle l’excellente secrétaire qu’elle est aujourd’hui, mais des qualités qui lui serviront assurément dans son rôle d’amante. Enfin, c’est ce qu’elle croit. À 28 ans, la jeune femme n’a malheureusement pas encore eu la chance de faire valoir son talent en la matière. Ses intuitions lui disent toutefois que le moment arrive enfin…

Mathilde n’est pas folle non plus. Aussi, quand Pierre Paradis lui sourit pour lui demander d’exécuter une tâche, elle voit bien qu’il l’aime aussi. Quand il la frôle sur le bord de la machine à café pour se prendre un peu de sucre, elle sent l’électricité qui circule entre eux.

L’autre jour, il lui a demandé de venir à son bureau, il a fermé la porte derrière elle et lui a ordonné de s’assoir devant lui. Puis, il l’a regardée longuement. Très longuement. Après une grande inspiration, il lui a dit : « Mathilde, vous avez coupé vos cheveux ? » Pour avoir osé lui parler comme ça de ses cheveux, il fallait évidemment qu’il soit fou d’elle. Elle en était sûre ! Ensuite, il lui a fait part des échéanciers pour la semaine en insistant qu’elle prenne note de ne rien fixer l’après-midi de son anniversaire. « Ce jour-là, je vous dévoilerai un grand secret », lui avait-il dit en la gratifiant d’un clin d’œil. Ce clin d’œil l’avait trahi puisque, tout de suite après, mal à l’aise tout d’un coup, il s’était ressaisi pour en revenir avec l’horaire de la semaine. Visiblement, cet homme la voulait. Il la voulait, elle, mais attendait le jour de sa fête pour s’accorder le droit de lui révéler son amour.

L’heure du midi sonne. Mathilde ne tient plus en place. Pierre Paradis ne s’est pas encore montré le nez au bureau. La secrétaire a faim. Elle attend au cas où il arriverait et lui offrirait de l’accompagner au restaurant pour lui avouer combien il la désire. Elle attend. N’en pouvant plus, elle ouvre son tiroir, mange un biscuit, puis un autre et encore un autre. Il ne reste plus qu’un seul biscuit lorsqu’enfin l’architecte entre au bureau. Il n’est pas seul. Un homme d’à peu près son âge l’accompagne.

Pierre Paradis sourit à pleine bouche. Il semble plus heureux que jamais. Il s’arrête devant le bureau de Mathilde et lui dit : « Ça y est, c’est fait ! Mathilde, je vous présente Richard. Richard est l’homme de ma vie. Ça y est ! Je lui ai fait la grande demande. Richard et moi allons nous marier. Nous feriez-vous l’immense plaisir d’être notre dame d’honneur ? »

::::



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.