La passion de Mélanie

, par Louise Proulx.

Elle est secrétaire médicale dans un des plus beaux coins de la province. Passionnée de son métier, notre secrétaire de la semaine nous raconte son parcours qui ne manque pas de rebondissements!

Mélanie English, 35 ans, est secrétaire médicale à l’unité de médecine familiale du CISSS de la Gaspésie. Cette belle région du Québec a réussi à garder dans ses rangs notre jeune secrétaire de la semaine dont la passion n’a pas toujours été le secrétariat…

Pourquoi vous êtes-vous dirigée vers le secrétariat?

Un emploi pour vous?

À la fin de mon secondaire, mon rêve était de devenir thanatologue, métier plus communément appelé « embaumeur », mais je suis allée voir deux orienteurs qui m’ont fait voir que j’avais davantage de dispositions pour le travail de bureau. Pour être thanatologue, il faut être très fort en chimie et bio, ce qui n’était pas mon cas.

De fil en aiguille, je me suis inscrite au DEP en secrétariat et j’ai adoré ça. J’ai eu deux fois 90 % et ensuite juste des 100 % partout.

Qu’est-ce qui vous a décidée à vous spécialiser en secrétariat médical?

J’ai eu quelques expériences de travail dans la région jusqu’à ce que je postule au CISSS, appelé à l’époque C3S. J’ai passé les tests, les entrevues et on m’a embauchée.

Je me suis promenée dans le réseau jusqu’à ce que j’atterrisse au laboratoire de pathologie, où je faisais de l’entrée de données. Nous recevions les spécimens de tous les hôpitaux de la région. Dans les glacières, les pots contenaient parfois une vésicule biliaire, un doigt, un sein, un côlon…

C’est là que j’ai rencontré celle qui a été mon mentor. Cette femme, qui était dans le métier depuis 32 ou 33 ans, m’a appris beaucoup de choses, et c’est grâce à elle que j’ai eu la piqûre. J’ai donc décidé d’entreprendre mon ASP en secrétariat médicale à distance.

Qu’appréciez-vous particulièrement dans le métier?

J’aime le fait d’apprendre tous les jours. Durant mon stage, j’ai fait de la transcription de rapport d’autopsie. Le genre de rapport qui fait le tour complet du corps humain. J’ai adoré ça! Maintenant, à l’unité de médecine familiale, j’apprends aussi énormément parce que je côtoie des médecins et des résidents en médecine. Ces derniers travaillent très fort pour terminer leur cours et, grâce à eux, j’apprends beaucoup sur le plan médical.

J’aime aussi particulièrement le contact avec les gens. Elle est là ma véritable passion.

Rencontrez-vous des difficultés dans le cadre de votre travail?

Il faut parfois gérer des situations qui ne sont pas évidentes. Je reçois des appels de gens démunis qui attendent les résultats de leurs examens. Ils insistent pour que je leur donne, mais je dois leur expliquer que je ne suis pas en mesure de leur transmettre l’information.

La réforme du ministre Barrette ne vous a pas affectée?

J’avoue que j’ai eu peur parce qu’il y a eu énormément de coupures et beaucoup de « bumpage », mais comme nous ne sommes que quatre ou cinq secrétaires médicales à Gaspé, je n’ai pas été touchée par la réforme.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.