La secrétaire, une marque de confiance

, par Secretaire-inc.

Dans une relation secrétaire-directeur, le point le plus essentiel reste la communication. En vous embauchant, votre patron aurait pu simplement vous dire : « Martine, le courant doit passer très bien entre nous, vous devez me connaître sur le bout des doigts, pour que vous puissiez prendre les mêmes initiatives que celles que j’aurais pu prendre».

A partir de là, vous devez vous adapter à tout : à ses habitudes de travail, ses tares, ses forces, et à ses humeurs. Pour le site Careerbuilder, il existe quelques façons de faire pour maintenir cette confiance.

Le temps, votre grand ami

Un emploi pour vous?

Pour votre carrière, maintenir une relation de confiance avec votre patron est essentiel. Et si, cette confiance doit prendre un certain temps, le jeu en vaut la chandelle. Pour Robert Whipple, interviewé par Careerbuilder, chef de la direction de Leadergrow inc., une entreprise de formation des cadres : « La confiance est l’élément le plus important pour assurer le bon fonctionnement d’un milieu de travail ».

L’heure juste

Si le fait de dire «non» à son boss est plutôt mal vu, à l’inverse, les patrons n’aiment pas aussi les employés qui disent «oui» constamment. C’est donc une question d’équilibre. Manifester votre refus pour accomplir une tâche difficile avec un délai intenable démontre votre esprit de responsabilité. Pour peu que vous preniez la peine de justifier votre refus, vous éviterez une grosse déception à votre patron.

Faites des mises à jour

La plupart des patrons ne font pas de microgestion. C’est donc à vous qu’il revient de le mettre au courant de l’avancement de vos projets. Le but étant qu’il développe un sentiment de confiance à l’égard de votre travail. En lui parlant ainsi régulièrement de vos progrès, vous insufflez un climat de confiance et il n’aura plus à s’inquiéter de ce que vous faites ni à vous demander fréquemment où en sont les dossiers.

Pas de grandes promesses

Pour bien paraître, il vous est surement arrivé de vous engager à faire plusieurs travaux, en même temps, mais ce n’est que par la suite que vous vous rendez compte que vous ne pourrez pas finir le travail. Ainsi, de mauvais suivis des travaux minent la confiance placée en vous. Assurez-vous d’être réaliste. Votre patron n’en sera que plus heureux et rassuré.

Les mensonges par omission

Selon Kristi Hedges, gestionnaire d’une entreprise de formation des cadres, également interviewée par Careerbuilder, «même si une information donnée à votre patron pourrait donner une image moins positive de vous ou de votre travail, il ne faut jamais garder pour vous des informations importantes». Mieux vaut tout dire sans détour. Ne retenez jamais d’informations qui pourraient être difficiles à dévoiler.

L’effet pervers

Vous devez aussi porter attention au type de messages que le boss vous renvoie. Certains patrons ne méritent pas votre confiance. S’il manque d’éthique, abusif, manipulateur, instable ou incompétent, un conseil, gardez une saine distance.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.