Le 9 à 5, c’est out!

, par Jean-François Parent.

L’horaire normal de travail prend le chemin des oubliettes dans plusieurs grandes villes nord-américaines.

C’est du moins ce que révèle un récent sondage du site d’emplois CareerBuilder, selon lequel plus des deux tiers des travailleurs jugent l’idée du « 9 à 5 » dépassée.

Les nouvelles technologies sont évidemment parmi les grandes responsables de cette situation, tout comme les besoins changeants des entreprises.

Un emploi pour vous?

Le sondage, mené le printemps dernier auprès de 3700 Américains occupant des emplois à temps plein, relève que ce sont surtout les travailleurs les plus âgés qui estiment que l’horaire de travail traditionnel est en voie de disparition.

Ainsi, alors que 45 % des répondants âgés de moins de 24 ans jugent l’horaire traditionnel dépassé, cette proportion augmente significativement avec l’âge : 68% des travailleurs de plus de 45 ans estiment que le 9 à 5 est une relique du passé.

Les proportions de répondants considérant que ce quart de travail est dépassé changent selon l’industrie : ils sont 75 % à le penser dans la restauration et l’hôtellerie, par rapport à 64 % dans les ventes et 62 % dans les TI.

Une constante demeure cependant : Aux prises avec les nouvelles technologies et les bouleversements du monde du travail partout dans le monde, les entreprises doivent se montrer plus flexibles dans la gestion des horaires pour tenir compte des besoins qui diffèrent selon la ville, l’âge des employés et le type d’industrie, note CarreerBuilder.

La notion d’un 9 à 5 désuet est plus présente parmi les professionnels urbains de Washington, DC (73 %), Boston et Los Angeles ( 68 %) et New York (66 %).

L’abandon des horaires traditionnels implique un réaménagement du temps de travail, illustre en outre le sondage. La moitié (52 %) des employés consultent leurs courriels professionnels en dehors du bureau, et 48 % travaillent en dehors des heures normales de bureau.

Enfin, CarreerBuilder constate que les entreprises hésitent à offrir des horaires flexibles, de crainte que les employés ne soient distraits et moins productifs.

C’est plutôt le contraire qui se produit souvent, car un environnement de travail où règne la confiance ferait en sorte que les employés sont plus loyaux et efficaces, conclut CareerBuilder.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.