Le changement de cap de Marie

, par Louise Proulx.

Retourner aux études après plusieurs années sur le marché du travail, ça prend une bonne dose de courage. C’est le choix gagnant que notre secrétaire de la semaine a décidé de faire. La voilà en voie d’obtenir sa permanence!

Titulaire d’un DEC en gestion hôtelière depuis 2004, Marie Boissonneault a roulé sa bosse dans la restauration de nombreuses années jusqu’à ce qu’elle décide, en 2013, d’effectuer un retour aux études. En bureautique, cette fois! Aujourd’hui, à 36 ans, la voilà secrétaire aux ressources humaines et aux affaires juridiques à la Ville de Thetford Mines depuis deux ans.

Pourquoi avez-vous décidé de changer de voie?

Un emploi pour vous?

J’ai travaillé durant 14 ans à la Fromagerie La Bourgade à Thetford Mines. Quand le propriétaire a vendu parce qu’il prenait sa retraite, j’ai eu envie de m’en aller, de faire autre chose. J’ai deux enfants, et je trouvais dommage de ne pas être là, le soir, pour les devoirs, le bain et tout et tout.

Je travaillais aussi de temps en temps chez Promutuel assurances, pour dépanner, et j’aimais bien ça, alors le choix d’entreprendre un DEC en bureautique s’est fait tout naturellement.

Vous n’avez jamais regretté votre décision?

Au début, j’avais un peu la crainte de me retrouver dans un bureau et de ne plus voir personne. Finalement, dans le cadre de mon emploi actuel, je parle à énormément de gens. Tout converge vers mon bureau, surtout en ce qui a trait au côté juridique de mon poste. Jusqu’à maintenant, en 2017, nous avons reçu 500 demandes des citoyens qui téléphonent à la Ville pour avoir des informations sur leur propriété ou autres, pour transmettre les rapports d’accident, etc.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler au municipal?

J’ai toujours été intéressée par la politique, et ce, autant sur le plan provincial que municipal. Durant mon DEC, ça faisait partie de mes choix ; je me voyais bien travailler pour la Ville.

Qu’est-ce que vous trouvez le plus difficile dans votre emploi?

Au début, j’avais un peu de difficulté avec les procès verbaux parce que je n’assiste pas aux réunions, et, à l’école, on dictait des réunions auxquelles on assistait. Maintenant, selon les comités, soit je prépare le procès verbal et ma directrice prend des notes, soit elle dicte le procès verbal. Comme il y a beaucoup de comités à la ville (comité santé et sécurité au travail, comité de retraite des employés, comité de formation…). J’ai au moins un ou deux procès verbaux à préparer par semaine.  

Vous voyez-vous travailler à la Ville de nombreuses années?

Oui, je suis en processus d’obtenir ma permanence, et j’en suis fort heureuse parce que c’est une belle sécurité d’emploi.

Quelles sont les qualités essentielles d’une bonne secrétaire, selon vous?

Je me suis un peu promenée dans différents départements à la Ville, et je me suis rendu compte à quel point le travail des uns a des répercussions sur le travail des autres. Si moi, par exemple, j’envoie un rapport mal rédigé à ma collègue aux greffes, je vais évidemment lui donner de la misère. C’est pourquoi, selon moi, pour être une bonne secrétaire, il faut d’abord être minutieuse et consciencieuse.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.