Le « cold call » est-il une bonne idée ?

, par Theodora Navarro.

Le «cold call», c’est cet appel que l’on passe au recruteur pour se mettre en avant, lui rappeler combien on aime son entreprise et à quel point nous serions intéressés à travailler pour lui. On dit parfois qu’au Québec, c’est la loi, la règle implicite du recrutement. Tu veux le poste ? Décroche ton téléphone!

Maddie en a fait l’expérience : elle envoie son CV pour un poste d’adjointe au service marketing. Elle attend trois jours puis, lasse de patienter (et poussée par une amie), elle téléphone au recruteur pour réitérer son intérêt. Belle idée! Celui-ci n’a pas encore eu le temps de regarder les CV reçus. Il affiche le sien sur son ordinateur, le consulte rapidement tandis qu’elle lui parle au téléphone et lui suggère, du coup, de venir passer une entrevue. Le lundi suivant, elle est engagée! Elle saura plus tard qu’il n’a pas même pris la peine de recevoir d’autres candidats.

Un coup de téléphone toujours gagnant ?

Un emploi pour vous?

Pourtant, pour Matthieu Degenève, auteur du blogue L’œil du recruteur, la chance n’est pas toujours au rendez-vous.

Pour lui, « le style trop intrusif de certains ou le fait de tomber au mauvais moment » pourrait clairement vous desservir. Pas facile, dit-il, de se mettre en valeur au téléphone…

Il y a de nombreuses situations où le recruteur ne sera pas disposé à prendre votre appel ou du moins à vous écouter : surcharge de travail, demande urgente d’un client, etc. Le risque de mal tomber est donc « beaucoup trop grand ».

Alors que faire ?

Matthieu Degenève est formel : pour que le cold call soit efficace, il faut être certain que l’appel n’interrompt pas quelque chose d’urgent. Commencez votre entrée en matière par : « Suis-je tombée à un bon moment ? » ou encore « Est-ce que je peux m’entretenir avec vous quelques minutes ? »

Malgré tout, oser peut-être payant. De nombreux recruteurs croient encore beaucoup en « ceux qui osent » car ils pensent qu’embaucher ce type de personnalités pourrait être gagnant pour leur société. Alors, cold call, oui pourquoi pas, mais choisissez bien votre moment, et soyez certaine que l’employeur est prêt à vous écouter.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.