Le PQ met le télétravail de l’avant

, par Radio Canada.

S’il est porté au pouvoir, le Parti québécois (PQ) souhaite que 200 000 personnes de plus puissent travailler de la maison d’ici 2025, dans la province, autant dans la fonction publique que dans le secteur privé.

Le Québec compte pour l’instant environ 700 000 employés qui exécutent leurs tâches de chez eux au moins une partie du temps, selon le PQ, qui entend accompagner les petites entreprises dans leur transition vers le télétravail.

« Les grandes entreprises ont commencé à le faire, pas les plus petites », a souligné le chef péquiste Jean-François Lisée en détaillant sa proposition, jeudi, à Montréal.

Un emploi pour vous?

Si un éventuel gouvernement péquiste atteignait son objectif, le Québec compterait une proportion de télétravailleurs semblable à celle des États-Unis et de la Belgique, où environ un employé sur quatre reste occasionnellement chez lui pour accomplir ses fonctions.

Le PQ compte notamment procéder par le biais d’un crédit d’impôt et la mise en place de ressources adaptées, dont des incitatifs financiers.

« Nous allons aider les entreprises de moins de 500 employés à se lancer en leur donnant pour une année, la première année, 400 $ pour s’adapter et acquérir le matériel adéquat », a indiqué M. Lisée. Ce sera à l’employeur de gérer cet argent.

Une étiquette, un logo ou une certification de type ISO pourraient être créés pour que les entreprises encourageant cette pratique puissent l’indiquer clairement.

Quant aux employés de l’État dont le travail s’y prête, ils pourraient eux aussi opter pour le télétravail occasionnel. « On comprend qu’on ne parle pas de professeurs ou d’infirmières, a noté la vice-chef Véronique Hivon. […] Il va y avoir une évaluation cas par cas. »

Moins de stress, moins de pollution

Le PQ avait préparé une petite mise en scène, pour l’occasion, faisant participer son candidat dans Prévost, Paul St-Pierre Plamondon, à la conférence de presse, par le biais de l’application Skype.

« Je me suis sauvé le stress et la perte d’énergie, a-t-il fait valoir. C’est quoi, deux heures de voiture, peut-être, que j’aurais eu à faire dans le trafic? Alors que là, je suis concentré. Une ou deux fois par semaine, d’avoir cette chance, ça a une valeur en terme d’efficacité. Mais aussi, je vais pouvoir luncher avec ma petite fille et avec ma femme. »

Le PQ note qu’en plus de favoriser la vie familiale en permettant aux travailleurs de passer plus de temps avec leurs proches, le télétravail a des impacts positifs sur la circulation routière puisqu’il diminue le nombre de véhicules sur les routes, ce qui, en plus, cause moins d’émissions polluantes.

Le Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO) concluait dans un rapport publié en mars dernier que « les bénéfices démontrés pourraient justifier l’instauration par les gouvernements de mesures favorisant le télétravail ».

Le Canada est toutefois l’un des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) où le télétravail est le moins développé. Son adoption à plus grande échelle pourrait donc demander certains efforts.

« Afin de faciliter la mise en place de telles actions dans le secteur privé, des politiques publiques pourraient prendre la forme d’aide financière, d’assistance technique ou de gestion afin de faciliter la mise en œuvre de programmes de télétravail », écrivait aussi le CIRANO.

M. Lisée a justement cité l’étude du CIRANO pour dire que la meilleure approche n’est pas nécessairement de travailler de la maison en tout temps, mais plutôt de le faire un ou deux jours par semaine.

« C’est ainsi que la productivité à son plus haut, que l’absentéisme diminue, a-t-il dit. Il y a même des économies à faire qui vont jusqu’à 3000 $ par employé pour lui-même et de 10 000 $ pour l’employeur. »

Avec des informations de Jérôme Labbé



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.