Le savoir-vivre en entrevue : 10 trucs importants

, par Louise Proulx.

Les premières minutes d’un entretien d’embauche sont déterminantes pour la suite des choses. Vous n’aurez peut-être pas eu le temps d’ouvrir la bouche que le recruteur se sera déjà fait son opinion sur vous. Celle-ci sera tout simplement basée sur votre savoir-vivre et sur la façon de vous présenter.

Voici, issus d’un article paru sur le site l’Oeil du recruteur, 10 trucs concrets pour avoir de bonnes manières en entrevue :
Votre tenue vestimentaire : C’est vrai, le Québec s’est énormément assoupli au fil des ans en matière de code vestimentaire. Il reste que, pour une entrevue, ce ne sera jamais une bonne idée de s’habiller en « mou ». Vous devez tenter de choisir des vêtements dont le style se rapproche le plus possible de celui des gens qui travaillent pour l’entreprise. En faisant une petite recherche internet, vous trouverez certainement quelques photos qui vous donneront l’heure juste.

Votre poignée de main : Une petite poignée de main molle exécutée avec les bouts de doigts seulement ne convaincra jamais un recruteur de vous engager. Pourtant, une poignée de main trop ferme et raide, qui risque de casser les doigts du recruteur, n’est guère mieux. Optez pour une poignée de main sympathique, accompagnez-la de votre regard et de votre sourire sincère.

Un emploi pour vous?

Votre posture : Votre interlocuteur veut sentir votre intérêt. Ce n’est pas en vous croisant les bras ou en vous assoyant comme à la brasserie que vous le convaincrez, mais en vous tenant droite, de sorte de pouvoir appuyer vos avant-bras jusqu’au coude sur le bureau, et en penchant votre haut du corps un peu vers l’avant.

Votre voix : Bien sûr qu’il faut avoir la voix posée pour laisser aller de votre bouche plus qu’un filet de voix timide. Ce n’est pas une raison pour crier ou pour parler beaucoup trop fort, ce qui risquerait d’agresser votre interlocuteur. Parlez normalement, comme à un ami. Vous n’êtes pas à l’école en train de faire un exposé oral devant toute la classe.

Votre regard : Vous ne parlez pas aux murs, mais au recruteur, alors regardez-le dans les yeux. Si vous vous retrouvez devant deux interlocuteurs, alternez votre regard d’un à l’autre, sinon ce n’est pas poli.

Votre sens de l’humour : Les gens au Québec apprécient l’humour, c’est entendu. Il ne faut toutefois pas en abuser en entrevue. Faire quelques blagues pour détendre l’atmosphère d’accord, mais trop de cabotinage fera croire à votre interlocuteur que vous ne serez pas capable de travailler sérieusement.

Votre droit de parole : De toute évidence, on souhaite que vous vous exprimiez, mais, de grâce, attendez votre tour. Ne coupez pas la parole à votre interlocuteur.

Votre générosité: Apportez avec vous quelques copies de votre CV et la liste de vos questions qui pourra vous être utile le moment venu. Surtout, n’oubliez pas votre stylo. Vous démontrerez ainsi votre générosité au recruteur.

Vos questions : Quand, à la fin de l’entrevue, on vous demandera si vous avez des questions, vous devez en avoir. Sinon, votre interlocuteur pensera que vous n’êtes pas intéressée.

Votre futur salaire : Parler salaire en entretien d’embauche n’est pas le moment approprié puisque l’objectif principal de cette activité est de démontrer votre intérêt pour le poste. Vous aurez tout le temps de parler argent un peu plus tard dans le processus.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • La Presse
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.