Le super boulot de Natacha

, par Secretaire-inc.

Natacha Richard a 32 ans, habite à Beloeil et travaille dans l’un des meilleurs cabinets en propriété intellectuelle au Canada. Elle voyage en train de banlieue pour se rendre au cabinet Goudreau Gage Dubuc, situé au centre ville de Montréal, où elle travaille depuis maintenant sept ans. Secrétaire-inc lui a parlé…

Pourquoi avez-vous décidé de devenir secrétaire ?

C’est arrivé par hasard. J’avais 20 ans et je me suis retrouvée à travailler pour Smart&Biggar, le plus grand cabinet au Canada dans le domaine de la propriété intellectuelle et de la technologie. J’avais un bon salaire et j’ai vraiment adoré ce travail. J’ai bien sûr appris sur le tas parce que je n’avais pas étudié dans le domaine. Quand ils m’ont offert un poste à temps plein, j’ai sauté sur l’occasion. C’est ce qu’on appelle un peu un coup de foudre. À force de travailler en propriété intellectuelle, j’ai réalisé que je correspondais plutôt bien avec le métier et le cabinet. Je n’ai jamais songé à faire autre chose.

Un emploi pour vous?

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est la propriété intellectuelle ?

C’est tout ce qui concerne les brevets, les marques de commerce et les droits d’auteurs. Dans notre cas, on dépose des brevets partout dans le monde pour la commercialisation future. Le brevet sert à protéger les nouvelles inventions de nos clients pour éviter de se faire copier par d’autres. Par exemple, dans le domaine pharmaceutique, on parle de plusieurs millions de dollars. On veut être sûr de protéger les nouveaux médicaments avant que ceux-ci ne soient copiés.

Que faites-vous de vos journées en tant qu’adjointe à la direction dans un cabinet spécialisé en propriété intellectuelle ?

Je suis dans le domaine des inventions dans plusieurs sphères – en mécanique, biotechnologie, pharmaceutique, etc. Je ne fais pas le gros de la matière, mais je ne fais pas seulement des courriels ou des factures. Je m’informe sur ce qu’est l’invention, je pose des questions à mon patron. J’en apprends tous les jours et c’est ce qui est super intéressant !

Je gère évidemment les courriels de mon patron et les miens. Mon travail est constamment dicté par des échéances. En brevet, les demandes peuvent être abandonnées. Je dois m’assurer que les urgences soient en ordre de priorité. Nous sommes le lien direct avec le bureau des brevets. La gestion des délais est primordiale. Si la date est manquée, la demande peut être abandonnée et la réponse du bureau des brevets est définitive. C’est certain qu’on peut avoir un plan établi, mais on peut changer notre plan d’attaque à tout moment pour satisfaire nos clients.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

La variété ! Ce n’est jamais pareil. On gère des demandes de partout dans le monde. Que ce soit au Canada, aux États-Unis ou en Europe, c’est toujours différent. Les procédures changent selon la provenance. Les inventions ne sont jamais les mêmes non plus. Ça se renouvèle constamment. C’est stimulant et motivant !

Comment est l’ambiance de travail ?

Où je travaille présentement, chez Goudreau Gage Dubuc, c’est un petit cabinet. On est environ 45 employés. C’est intime et tout le monde se connaît. Ce n’est pas le genre d’endroit où tu prends l’ascenseur avec quelqu’un que tu ne connais pas. Il n’y a pas de grand roulement de personnel et c’est très axé sur la relation travail/famille. C’est une ambiance qui me convient parfaitement. Surtout que je suis présentement enceinte de cinq mois d’une petite fille qui se nommera Chloé. Elle est prévue pour le 20 décembre, un bébé de Noël !



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.