L’entrevue d’embauche, revue et corrigée

, par Therese Garceau.

Ça passe ou ça casse! On ne le dira jamais assez, l’entrevue demeure le moment le plus crucial du processus d’embauche et vous n’aurez jamais deux fois la chance de faire une première bonne impression.

Comment alors réussir à vous illustrer? Comment marquer des points auprès du recruteur et lui donner envie de poursuivre le processus avec vous? Voici, inspiré d’un article publié sur étudiant.aujourdhui.fr quelques conseils pour performer à chacune des étapes de la rencontre :

Arrivez tôt. La ponctualité est l’une des qualités les plus recherchées par les recruteurs. Les excuses du genre « j’ai raté mon autobus ou je n’ai pas entendu le cadran », ça ne passe tout simplement pas quand on est attendue en entrevue. Vous avez la chance d’avoir été sélectionnée, montrez-vous le nez à temps. Présentez-vous à l’accueil en précisant le nom de la personne qui vous a convoquée.

Un emploi pour vous?

Présentez-vous avec aplomb. Les présentations sont un moment charnière important qui vous donne la chance de vous exprimer et de créer un premier contact en personne avec votre interlocuteur. Présentez l’essentiel de votre formation, votre expérience et vos compétences qui sont les plus compatibles avec le poste. Soyez brève et concise. Et n’oubliez pas de regarder votre interlocuteur dans les yeux.

Soyez à l’écoute. L’employeur souhaite en apprendre davantage sur vous et vos motivations professionnelles, soyez attentive à ses questions si vous souhaitez pouvoir y répondre adéquatement. Par les questions d’entrevues, le recruteur veut valider certaines informations qui lui permettront de juger de la pertinence de votre candidature.

Ne laissez rien au hasard. Dans la deuxième phase de l’entretien, le recruteur élabore habituellement un peu plus sur la nature et la description du poste, il fournit également les détails des différentes tâches et des responsabilités qui y sont reliées. Évitez toute ambiguïté ou malentendu. Assurez-vous de poser toutes les questions qui sont nécessaires à votre bonne compréhension du poste. Quelle est la culture de l’entreprise? De qui mon poste relèvera-t-il? Quelles seront mes responsabilités exactes?

Vous n’êtes pas à la confesse. Il se peut que le recruteur vous pose des questions plus personnelles sur vos traits de caractère, vos préférences, vos loisirs, etc. Si ces questions sont bien légitimes, sachez qu’elles ne doivent pas dépasser les limites du cadre professionnel. Des questions sur votre situation maritale, vos revenus, votre âge ou toute autre renseignement personnel ne sont tout simplement pas appropriées et il est préférable de ne pas y répondre.

Concluez avec élégance. L’employeur réserve toujours quelques minutes à la fin de l’entretien pour vous permettre de poser vos propres questions sur l’entreprise, le poste et l’organisation du travail. Profitez de l’occasion pour démontrer votre intérêt pour le poste, pour faire valoir une fois de plus vos atouts, ce qui fait que vous êtes la candidate idéale pour le poste. Exemple : « Si j’ai bien compris, ma connaissance poussée des tableurs comme Excel est un solide atout pour vous? » De cette façon vous valider les besoins du recruteur tout en lui rappelant vos compétences.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.