Les 7 fautes des lettres de présentation!

, par Theodora Navarro.

On dit souvent d’apporter une attention toute particulière aux curriculum vitae, mais l’orthographe est également un enjeu des lettres de présentation. Car si certaines professions plus scientifiques peuvent se permettre, parfois, de laisser passer certaines fautes, ce n’est pas le cas des secrétaires, qui sont souvent celles qui corrigent les erreurs des scientifiques susmentionnés!

Dans les lettres de présentation, certaines erreurs sont plus fréquentes que d’autres. Et parce qu’elles touchent des expressions usuelles, avec lesquelles les recruteurs jonglent en permanence, ils seront d’autant plus susceptibles de les remarquer.

1) A l’attention. On écrit « à l’attention » de Monsieur Untel, et non « à l’intention », car vous portez votre candidature à son attention.

Un emploi pour vous?

2) S’est avéré. « Ma collègue m’avait dit que le poste était stressant et sa remarque s’est avérée vrai ». Cette phrase est fausse, car dire « s’est avéré vrai » est redondant, il faut seulement dire « s’est avéré ». En effet, « s’est avéré » est un synonyme de « se révéler vrai ».

3) Je pourrai ou je pourrais. Je pourrais est le conditionnel, je pourrai (sans s) le futur. Pour savoir si vous devez utiliser l’un ou l’autre, remplacez votre phrase par la deuxième personne du singulier. Si vous dites « Tu pourras », alors c’est du futur. « Tu pourrais », du conditionnel.

4) Après que. On serait bien tenté de mettre le subjonctif à la suite d’ « après que », parce que ça sonne mieux à l’oreille. Mais en fait non. En fait, la règle veut que « après que » soit suivi de l’indicatif, du type « après que je suis arrivée ». Cependant, selon le dictionnaire en ligne de l’Académie française, il pourrait être suivi du conditionnel (« Loc. conj. Après que, suivi de l’indicatif ou du conditionnel, mais non du subjonctif. »).

5) Quel que soit. Beaucoup de personnes écrivent « quelque soit » mais cette formule n’existe pas. On dit bien « quel que soit », en trois mots.

6) En termes de. « En termes de compétences, je pense avoir…». L’expression « en termes de » prend toujours un S. Cette locution a en fait le sens « dans le vocabulaire de…». Que vous parliez de compétences (pluriel) ou d’expérience (au singulier), « en termes de » prend donc un S.

7) Quelquefois. Quelquefois signifie « de temps en temps, parfois, à l’occasion », il est écrit en un seul mot dans 90% des cas. On écrit « quelques fois » lorsqu’on veut dire « à un petit nombre de reprises ».



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.