Les bonnes raisons de relancer le recruteur après un refus

, par Therese Garceau.

Bien entendu, la pilule est dure à avaler. « La décision n’a pas été facile à prendre, mais malheureusement nous avons préféré l’autre candidate ». Eh vlan ! Dans une fraction de seconde, votre rêve s’évanouit.

Vous qui songiez déjà à la manière dont vous feriez part de votre démission à votre cher patron devez maintenant vous résigner à retourner au bureau demain matin. Ce n’est cependant pas le moment de vous apitoyer sur votre sort. Voici, selon cadremploi.fr, quatre excellentes raisons de relancer le recruteur et de vous aider à rebondir :

Vous souhaitez savoir où le bât à blessé. Tous les experts en RH s’entendent là-dessus, il est impératif de connaître les raisons pour lesquelles vous n’avez pas décroché le poste. Qu’est-ce qui a fait pencher la balance? Le but de rappeler le recruteur n’est pas de contester sa décision. Il s’agit d’avoir l’heure juste sur ce qui a cloché. Cette démarche vous permet d’ajuster le tir, de mieux orienter vos recherches vers des postes plus adaptés à votre profil, de bonifier votre CV et peut-être même de considérer suivre une formation pour mettre à jour vos compétences.

Un emploi pour vous?

Le recruteur a laissé entendre qu’il pourrait avoir d’autres ouvertures. Il peut arriver que le recruteur vous dise qu’il anticipe l’ouverture prochaine d’un poste similaire à celui pour lequel il vous a reçue en entrevue et qu’il vous invite à le rappeler. Attrapez rapidement la balle au bond. Envoyez-lui un courriel quelques jours plus tard et demandez-lui à quel moment vous pourriez le rencontrer à nouveau. Tentez d’obtenir un rendez-vous à une date précise.

Vous avez réussi la formation qu’il vous manquait. Votre candidature a été rejetée parce que vous ne maîtrisiez pas tout à fait la base de données Access. Il est tout à fait avisé de relancer le recruteur et de poser à nouveau votre candidature une fois votre formation complétée avec succès.

Pour renverser la vapeur. Le recruteur vous reproche de ne pas avoir une certaine compétence, alors qu’en réalité vous êtes experte en cette matière? Osez répliquer du tac au tac. Confrontez-le tout de suite en réitérant que vous avez toutes les compétences requises et que votre profil répond à tous les critères et exigences du poste. Si vous êtes assez persuasive, peut-être acceptera-t-il de reconsidérer sa décision. Mais évitez de lui demander une nouvelle rencontre.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.