Les pires gaffes des recruteurs!

, par Catherine Lemire.

L’erreur est humaine et les recruteurs le sont aussi. Par ce fait, même les plus expérimentés se trompent parfois. Jobat.be dévoile les neuf faux pas les plus courants commis par les recruteurs lors des entretiens d’embauche.

Se limiter à la première impression

C’est dans les cinq premières minutes que le recruteur se fait son idée du candidat. La suite n’est nécessaire que pour confirmer cette idée. Son comportement s’en trouve donc influencé positivement ou négativement.

Un emploi pour vous?

Faire de la projection

Il est écrit dans son CV que le postulant pratique la planche à neige. Ça tombe bien, le recruteur est planchiste. Cet élément pourrait surévaluer la candidature.

Être impressionné ou se sentir repoussé

Un trait particulier et favorable peut monter un candidat sur un piédestal. Ce trait peut n’avoir aucun rapport avec le poste. Par exemple, le fait d’avoir participé à des Jeux olympiques impressionnera à coup sûr un recruteur. A contrario, un trait négatif pourrait éliminer immédiatement un candidat.

Le négatif pèse lourd

Les points négatifs influencent plus fortement que les aspects positifs.

Le jeu de la comparaison

Le recruteur rencontre beaucoup de candidats et la comparaison entre ceux-ci peut influencer sa lecture d’un dossier. Après un candidat d’exception, même la personne qui conviendrait le mieux au poste ne sera pas évaluée à sa juste valeur.

Introduction et conclusion

Les recruteurs ont tendance à accorder plus d’importance aux premières et aux dernières informations reçues. Cela est d’autant vrai pour votre entretien que pour les premiers et les derniers candidats rencontrés.

L’humeur du recruteur

S’est-il levé du mauvais pied ? Éprouve-t-il des difficultés à digérer le repas du midi ? Tant de petits détails hors de votre contrôle qui peuvent influencer négativement sa perception de tous les candidats reçus dans un mauvais moment.

Les recruteurs sont tous uniques

Bien entendu, ils ont des grilles d’évaluation et des critères objectifs, mais sur une échelle de 1 à 10, certains n’utiliseront que les extrémités, alors que d’autres resteront toujours dans le milieu.

Poker face au cœur tendre

Certains candidats sortent tout un arsenal de séduction. Non verbal avenant, sourires, regards, hochements de têtes approbateurs… Certains recruteurs peuvent avoir plus de difficulté que d’autres à bloquer cette opération charme.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.