Les plus grandes peurs des candidats en entrevue

, par Catherine Lemire.

Le soir avant une entrevue, vous avez tout prévu : vous coucher tôt, étudier l’entreprise, etc. Et là, vous êtes dans votre lit et le petit hamster dans votre tête est à la ligne de départ d’un marathon qui durera toute la nuit. Par une chance inouïe, vous réussissez à dormir quelques heures et vous rêvez que vous vous pointez toute nue dans une salle de conférence et que tout le monde vous pointe en riant.

C’est la peur de l’inconnu, le stress, l’angoisse et l’anxiété qui s’expriment.
Mais de quoi avez-vous donc si peur??

The Muse a posé la question à ses lecteurs. Nous vous présentons les résultats.
* 36 % craignent sur la qualité de leur réponse
* 5 % craignent pour leur habillement
* 52 % craignent d’avoir un trou de mémoire
* 7 % craignent d’oublier le nom de quelqu’un

Un emploi pour vous?

Sur toutes les personnes interrogées aux fins de ce sondage, plus de la moitié ont répondu que le trou de mémoire était leur pire crainte. En effet, quoi de plus déplaisant que de ne plus se souvenir des réponses que l’on avait si soigneusement préparées. On est là, la bouche ouverte et… rien. Le silence le plus total dans tout le cerveau. C’est fâchant.

Cependant, le temps est venu d’oublier tout ça. Nous avons quelques trucs à vous donner pour que ça n’arrive plus.

Prenez le temps de réfléchir et d’assimiler ce qui se passe. Ce n’est pas parce que vous n’avez rien à répondre, c’est que vous êtes trop nerveuse pour vous concentrer.

Voici trois phrases qui vous permettront de gagner du temps :

* «?Laissez-moi y réfléchir, je vous reviendrai sous peu à ce propos.?»
* «?Ce qui me vient à l’esprit…?»
* «?Pouvez-vous développer un peu sur…?»

Si vous ne savez toujours pas quoi répondre, n’hésitez pas à penser tout haut. Souvenez-vous que les recruteurs posent des questions difficiles dans le but de voir comment vous réagissez sous pression. Ils veulent voir ce qui se passe dans votre tête, quel est votre mode de pensée devant la difficulté.

Si vous ne trouvez toujours pas la réponse, soyez franche et avouez que vous ne le savez pas. Le recruteur sera plus impressionné par votre honnêteté et votre humilité que par un mensonge ou une réponse vide et convenue.

Respirez.

Gardez la tête haute.

Le recruteur a vu d’autres gens nerveux avant vous. Si ce moment vous paraît long, il ne représente pourtant qu’une goutte d’eau dans l’océan de votre carrière.
Être nerveuse est normal. Mieux vous vous préparez, moins cette situation survient. C’est le meilleur truc que vous pourrez avoir.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.