Les secrets derrière le processus d’embauche

, par Therese Gagnon.

Vous croyez être une chercheuse d’emploi avisée ? Sachez que dans les coulisses de la chasse de têtes, les choses ne se passent pas toujours comme le pensez. Voici cinq secrets d’embauche qui peuvent vous donner un avantage certain sur vos concurrents.

Les délais pour poser votre candidature ne veulent rien dire. Ne vous fiez surtout pas à ces dates butoirs qu’inscrivent les employeurs sur leur offre d’emploi. Ceux-ci sont généralement forcés d’en établir une pour répondre aux exigences des sites d’emploi. Ainsi, l’employeur aura probablement commencé sa ronde d’entrevues et sera déjà engagé plus loin dans son processus avec certains candidats bien avant la fermeture de l’offre. Il peut accepter de nouvelles candidatures uniquement pour valider son choix. Posez donc votre candidature dans les 3 premiers jours de l’affichage. Ce sera plus sûr !

Vous pouvez truquer vos réponses sur les formules standardisées. Ne vous en tenez pas aux paramètres stricts des formulaires en ligne qui sont souvent trop génériques. Plutôt que de répondre à toutes les questions littéralement et d’être systématiquement rejetée parce que vous avez répondu non à la question numéro 5, répondez stratégiquement. Assurez-vous d’inclure des explications claires et concises dans la section des notes pour clarifier certaines ambiguïtés et assurez-vous que votre CV soit irréprochable.

Un emploi pour vous?

Les employeurs ne se fient pas à votre liste de références. Les employeurs savent bien que les références que vous avez fournies sont celles des personnes les plus susceptibles de vous encenser. Pour contourner cela, les recruteurs intelligents vous demanderons les noms d’autres gestionnaires ou feront eux-mêmes leur propre enquête. Les employeurs n’ont pas besoin de votre permission pour appeler les gens qui ne sont pas sur votre liste.

Les politiques de divulgation des références sont souvent brisées. Même si les services de ressources humaines sont généralement très pointilleux sur les règles et se limitent à confirmer vos dates d’emploi et votre titre, les recruteurs obtiennent davantage d’information en contactant directement vos ex-gestionnaires. Un ex-patron qui veut vous aider à obtenir l’emploi vous donnera sûrement une bonne référence. À l’inverse, ne vous croyez pas à l’abri de mauvaises références de la part d’un gestionnaire avec qui vous auriez eu des démêlées.

Osez postuler pour un emploi pour lequel vous n’êtes pas parfaitement qualifiée. Vous avez les qualifications mais pas toutes celles qui sont exigées ? Ne prenez pas l’affichage au pied de la lettre. Même si vous ne correspondez pas en tout point au profil recherché, posez tout de même votre candidature. Souvenez-vous qu’il y aura toujours des candidates moins qualifiées que vous qui n’hésiteront pas à postuler. Vous pourriez bien être retenue en entrevue. Le pire qu’il puisse vous arriver, c’est de vous faire dire non. Qui risque rien, n’a rien !



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • La Presse
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.