Les vendredis sans faute

, par Catherine Lemire.

Entourés comme nous le sommes d’autant de millions d’anglophones, c’est tout à fait normal que la situation se répercute sur notre langage. Sans nous taper sur les doigts, c’est important de nous rappeler collectivement le bon sens des mots en français et de les utiliser correctement.

Chaque semaine, nous épluchons donc les dictionnaires et les outils de référence du gouvernement et des universités pour vous présenter quelques mots choisis qui, dans les bureaux du Québec, sont souvent employés de manière inadéquate. Cette semaine, nous verrons appliquer, combler, dépendant, supporter et débuter.
Appliquer

Selon Usito, appliquer, en français, signifie :

Un emploi pour vous?

1. Poser une chose contre une autre, de manière à les mettre en contact ou à laisser une empreinte.
2. Utiliser quelque en vue d’obtenir un résultat déterminé.
3. Mettre à exécution.

Appliquer sur (ou à) un poste est un calque de l’anglais qui doit être évité. Dans ce sens, il doit être remplacé par l’un des verbes suivants : postuler, solliciter, briguer ou poser (sa) candidature.

*Source : HEC Montréal

Combler

Combler, au sens propre, veut dire « remplir un trou ». Au sens figuré, combler signifie « au-delà de la mesure normale », comme dans « cette personne me comble d’attention ».

Par contre, on ne peut pas combler un poste. Dans ce sens, nous utiliserons pourvoir un poste.

*Source : HEC Montréal

Dépendant

Nous donnons à « dépendant » trois sens différents. Cependant, un seul est correct en français : celui d’adjectif signifiant « qui est soumis, qui est tributaire ou sous la dépendance de quelque chose ou de quelqu’un », comme dans « les enfants sont dépendants de leurs parents ».

Selon la même signification, mais employé comme nom, dépendant devient un anglicisme et doit être remplacé par personne à charge.

Là où le bât blesse, c’est dans la locution « *dépendant de ». En effet, ce calque de l’anglais doit être remplacé par selon ou en fonction de : « Selon le temps qu’il fera j’irai ou non à la fête » et non « Dépendant du temps qu’il fera…»

*Université de Montréal

Supporter

Supporter signifie « porter un poids, une charge ». Par extension, nous lui attribuons aussi le sens de « tolérer, endurer ».

Si vous l’utilisez dans une phrase comme « Je supporte mes enfants dans leurs démarches », vous faites erreur. Dans ce sens, utilisez plutôt les verbes appuyer et soutenir.

Source : Université de Montréal

Débuter

Débuter ne s’emploie jamais, jamais, jamais avec un complément d’objet direct. Ce verbe signifie « Faire ses premiers pas dans une activité, une carrière » ou « Commencer à paraître ».

Il est donc impossible de « débuter un nouveau travail », par exemple.

Il sera toutefois juste de dire « Ma carrière a débuté à Montréal » ou « Mon dernier emploi a débuté en 2009 ».

Source : Université de Montréal



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.