L’image péjorative de la secrétaire

, par Secretaire-inc.

C’est le cas d’Émilie Legault. Diplômée d’un DEP en secrétariat et d’une ASP en terminologie médicale, la femme de 27 ans est agente administrative à l’Institut de recherche pour le développement social des jeunes (IRDS) du Centre jeunesse de Montréal-Institut universitaire. Mais ce n’est pas tout…

« Je travaille à temps plein et j’étudie à temps plein au DEC en Techniques administratives. »

Non, elle ne tient pas en place et oui, elle carbure au défi. « Je voulais me dissocier des histoires dégradantes au sujet des secrétaires, même si je pense que ce sont plutôt des affaires anciennes. Je veux créer ma réussite à force d’efforts et de travail. »

Un emploi pour vous?

De psychologue à secrétaire

Au départ, Émilie rêvait de psychologie sportive. Mais sur les bancs du CEGEP, alors qu’elle tentait une reprise de sa première session, la dynamique jeune femme a compris que sa place était ailleurs.

« Moi, avec un prof qui parle en avant, je ne comprends rien. Je ne sais pas quoi prendre en note! »

Sur le conseil d’une amie, elle entre au DEP en secrétariat au Centre Daniel-Johnson. Quand elle en parle, sa voix s’emballe : « C’était des études individualisées. Chacun allait à son rythme et le prof était là pour répondre aux questions. Il y avait plein de travaux pratiques. J’ai tellement aimé ça que j’ai fini ma formation en onze mois au lieu de treize. »

C’est ce qui explique qu’elle ait entrepris son DEC à distance. Dans sa carrière, cette autonomie lui a rendu de nombreux services.

« J’ai fait beaucoup de remplacements de congés de maladie où tu arrives à un bureau qui déborde et où la formation est absente. Pour moi, ce n’est rien. Je fouille et je m’organise. »

Si elle ne manque pas d’entrain, Émilie ne manque pas non plus de bons mots en regard de l’atmosphère de travail qui règne à l’Institut: « Nous sommes 15, que des femmes, hormis un homme temporairement en poste. Et l’ambiance est excellente! Avec tout ce qu’on entend au sujet des environnements de travail féminins… J’ai d’ailleurs vu des climats malsains dans des équipes mixtes. »

Comme elle ne compte pas les projets, l’énergique Émilie aimerait éventuellement étudier en ressources humaines à l’université. Avec une mère qui y est allée à 40 ans pour devenir enseignante, la belle a de qui retenir!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Desjardins
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.