« Moi, je ne discrimine JAMAIS! »

, par Kevyn Gagné.

Personne ne veut affirmer haut et fort qu’il discrimine. Certains ne savent même pas que ce qu’ils font est discriminatoire. Et pourtant, nous dit notre chroniqueur…

Paul, DRH dans une petite PME familiale, n’est plus capable de lire sur le sujet. Depuis des mois et des mois, il ne cesse de lire dans la presse, le site de l’ordre, et les sites d’affichage de postes, des articles sur les Y et des sondages sur les milléniaux.

Les travailleurs âgés entre 15 et 30 ans sont comme-ci, n’aiment pas ça, veulent que nous les approchions de telle façon. Ce matin, Paul a une pile de cv sur son bureau et dans sa boîte courriel. D’entrée de jeu, il met au recyclage tous les cv des candidats de moins de 25 ans. Pourquoi s’en voudrait-il? Il fait du recyclage!

Un emploi pour vous?

Patrick, bâti comme un cheval, fort comme un ours et en forme comme pas un, est en plein processus de sélection pour un poste d’éboueur. Cinq postes à combler, cinq candidats retenus. Il en fait partie.

Dans sa jeunesse, Patrick a occupé la position de gardien de but jusqu’au niveau Junior majeur. À force d’effectuer le style papillon et de chuter à répétition sur ses genoux, deux de ses vertèbres dans le bas du dos se sont soudées avec le temps. Cette problématique n’a jamais freiné ses ardeurs lors des quatre derniers Marathon de Montréal. Ce matin, Patrick doit se présenter chez PhysiMed pour l’examen physique, étape finale au processus de dotation pour le poste d’éboueur. Malheureusement, ce midi, Patrick recevra un appel du recruteur. Il n’aura finalement pas le poste, puisqu’ils ont tous été comblés. Malheureusement, Patrick ne saura jamais même s’il s’en doute que l’employeur ne voulait pas prendre le risque d’embaucher Patrick dû à sa condition physique et à l’effort qu’exige l’emploi.

Marie, amoureuse des cultures du monde, des voyages et des langues, est adjointe aux ressources humaines dans une petite boîte de TI. Malgré que cette boite se situe dans Côte-des-Neiges, l’employé typique est masculin et blanc… à quelque exceptions près. Marie doit ajouter un membre à son équipe et se réjouit du travail de recrutement qu’elle est sur le point de terminer. Quoi qu’ayant reçue quelques excellentes candidatures de nouveaux gradués et quelques candidatures internes qui ferait l’affaire, elle décide quand même d’embaucher Mamsilona. Elle croit dure comme fer que cette jeune femme originaire de l’Île de la Réunion qui lui remémore ses derniers voyages saura faire l’affaire et apportera un vent de fraîcheur.

Le choix de Bruno, directeur de division, s’est déjà arrêté sur Murielle, afin de combler son poste de gestionnaire de projet. Les 4 dernières évaluations de Murielle parlent d’elles-mêmes. Ce poste lui revient. Toutefois, par principe d’équité… et de transparence, il doit rencontrer 2-3 candidats de l’externe afin que les RH prennent leur trou. PU CAPABLE DES RH! Il perdra du temps et fera perdre du temps aux candidats… puisque son choix est déjà fait, mais au moins il n’aura pas à se justifier devant les RH.

Le programme d’accès et d’égalité à l’emploi de la compagnie et les subventions qui s’y rattachent stipule qu’à compétence égale nous devons pratiquer une forme de discrimination positive et embaucher des membres de communautés visibles, des personnes avec des limitations fonctionnelles et des femmes. Rick n’a pas calculé ses heures travaillées depuis ces neuf dernières années. Son travail lui a coûté son mariage, quelques amis, et une mauvaise relation avec ses enfants. Au moins, il lui reste le travail se dit-il. Rick, depuis trois mois, redouble d’ardeur au travail puisqu’un poste de directeur sera affiché prochainement et il croit que celui-ci lui revient. Ce que Rick ne sait pas, c’est que la planification annuelle de la main-d’œuvre prévoyait l’embauche prochaine d’une personne avec une limitation physique. Ce que Rick saura dans quelques instants, c’est qu’il n’aura pas ce poste et il ne connaîtra jamais la cause puisqu’il quittera dans les prochaines heures pour une sévère dépression.

Je sais, je sais, la Charte des droits et liberté de la personne énumère les motifs de discrimination et interdit la discrimination à l’embauche… et heureusement que la Charte en parle!

Mais, lorsque cette discrimination se fait avant l’embauche…

Personne ne veut affirmer haut et fort qu’il discrimine. Certains ne savent même pas que ce qu’ils font est discriminatoire. Personne ne veut prononcer le mot discrimination, parce que ça fait peur, parce qu’on devra se défendre et se justifier.

Personne ne discrimine…

Kévyn Gagné est professionnel et vulgarisateur RH aux services des employés et des employeurs. Le comportement humain est au cœur de ses interventions. Parfois drôle, parfois cru, mais toujours dans le respect de la personne, ses propos ne laissent personnes indifférents. Il vous fera voir les RH autrement.

 



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.