Mon patron m’énerve!

, par Louise Proulx.

Qui dit secrétariat, dit patronat ! Les patrons ne sont pas tous des saints ou des dieux. Le vôtre vous énerve au plus haut point. Que faire ?

C’est plus fort que vous, vous n’y pouvez rien, votre patron vous tape sur les nerfs. Le seul fait de l’entendre ouvrir la porte du bureau vous fait monter la pression. Il vous stresse, vous agace tellement que vous avez le piton de la colère ou de la peur collée au fond.

C’est possible de se retrouver avec un patron maladroit ou, pire, un patron qui abuse de son pouvoir et qui ne fait confiance à personne. Cela est pour le moins démoralisant, convenons-en ! Malheureusement, vous n’avez que quelques collègues à qui confier ce secret éthiquement délicat. Rassurez-vous, vous n’êtes pas seule. Qui n’a jamais dit un mot contre son patron ?

Un emploi pour vous?

Sur le site Psychologies.com, Sophie Péters, coach et psychanalyste, propose des solutions pour transformer cette malheureuse situation.

D’abord, vous devez tenter de cerner ce qui vous énerve exactement chez votre boss, car pour agir sur le problème, il faut en connaître la source.

Sa personnalité – C’est simple, vous n’aimez pas sa façon de s’habiller, de s’exprimer, son tempérament…

Que faire ? Vous avez un travail d’introspection à faire. Vous et votre patron êtes différents. Commencez simplement par l’admettre. Puis, reconnaissez que ce que vous n’aimez pas chez lui vient révéler une part d’ombre qui se trouve à l’intérieur de vous. Faites un pacte avec vous-même pour ne plus vous laisser ébranler par ces éléments somme toute superficiels.

Rapport de travail – Il ne cesse de vous critiquer sur tout, ne reconnaît pas vos qualités professionnelles.

Que faire ? Vous devez lui en parler. Sinon, à la longue, c’est votre estime personnelle qui en prendra un coup. Ça vous décourage parce qu’il n’écoute jamais, qu’il est méprisant, caractériel, voire pervers ? Attaquer la discussion sur des faits liés au travail, il devra réagir. Surtout, ne pas déraper sur une pente personnelle.

Conseils importants

1. Ne l’attaquez pas de front en essayant de le blesser. Parlez au « je », en lui faisant part de ce que vous vivez et en exprimant vos besoins sans l’accuser ou le menacer. Restez calme et assurée de vos compétences et de votre valeur. Prêtez-lui main forte! Vous gagnerez sa confiance et pourrez davantage faire bouger les choses.

2. Laissez votre tendance à la victimisation de côté ; vous n’êtes pas une enfant abandonnée par son parent sans cœur. Allez chercher ailleurs vos besoins émotionnels. Ce n’est pas un patron aux compétences humaines limitées qui pourra vous aider. Restez digne et forte !



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • La Presse
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.