Mon Pot-pourri Promotion, hausse de salaire : Cessez de tourner autour du pot!

, par Therese Garceau.

Vous voulez une hausse de salaire, mais vous avez une peur bleue d’en parler avec votre boss? Il est vraiment temps de prendre le taureau par les cornes…

Vous occupez le même poste depuis plus de deux ans déjà et vous cumulez quelques bons coups qui ont permis à l’entreprise d’améliorer ses performances. Volontaire et bourrée d’énergie, vous ne refusez jamais de faire des heures supplémentaires et êtes toujours disponible pour donner un coup de main à vos collègues. Pas de doute, vous êtes une valeur ajoutée au sein de votre équipe. Et pourtant, vous avez littéralement la trouille d’aller réclamer votre dû. Rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule.

Selon Valerie Jarrett, ex-conseillère du Président Obama, qui accordait récemment une entrevue sur theundercoverrecruiter.com, les femmes auraient beaucoup plus de difficultés à demander ouvertement une promotion ou une augmentation de salaire que les hommes. En fait, elles sont trop émotives et en feraient une affaire trop personnelle.

Un emploi pour vous?

À la lumière de ces observations, voici quelques stratégies qui peuvent vous aider à chasser le stress et vous permettre de demander votre prochaine augmentation ou promotion la tête haute :

Comme les gars.  L’ex-conseillère qui a été patronne au sein plusieurs entreprises confirme que contrairement aux femmes, les hommes demeurent très factuels, professionnels et sans émotion quand vient le temp de négocier un salaire ou demander une promotion. Astuce numéro 1 : au diable la gêne et la culpabilité ; on fait comme les gars.

Ne vous confondez plus en excuses. Oubliez les formules comme : « Je sais que tu es occupé, que tu n’as pas le temps » ou encore « Je m’excuse de te le demander, mais crois-tu que mon salaire annuel mérite d’être augmenté? ». Tout ce que vous transmettez comme message c’est : « Tu n’as pas vraiment de bonnes raisons de me donner une augmentation donc, ne m’augmente pas. »

Ne jouez pas à la victime. Inutile de dresser la liste des malheurs qui vous sont tombés dessus ou encore des nombreuses factures surprises que vous avez dû assumer durant l’année, la compassion n’est pas une raison valable pour justifier une augmentation de salaire et, ça, vous le savez.

Soyez factuelle. Évitez de tourner autour du pot. Vous affichez des performances au-delà des attentes et vous méritez une promotion ou une augmentation, point à la ligne. Optez pour une phrase du genre : « J’ai réussi à faire baisser les coûts en matériel et approvisionnement de 15 % l’an dernier et cette année encore. Je n’ai pas eu d’augmentation depuis mon entrée en poste et je suis sous-évaluée par rapport au marché actuel; je te demande donc une augmentation de 8 % de mon salaire annuel.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.