Négociez votre augmentation de salaire : nos 3 conseils

, par Theodora Navarro.

Janvier débute à peine, l’occasion de solliciter une entrevue auprès de votre patron pour négocier une augmentation de salaire. Mais ne considérez pas cette augmentation comme étant de droit, et préparez-vous pour le convaincre au mieux de votre valeur.

Faites le bilan de 2013

Quelles ont été vos réussites, quels dossiers avez-vous menés à bien, quels succès votre entreprise a-t-elle connu grâce à votre excellent travail de fond? Faites une liste de vos atouts, mentionnez, si vous connaissez ces chiffres, l’argent qu’a pu rapporter à votre entreprise votre contribution, par exemple : « j’ai travaillé un mois sur le dossier Gagnon, cas que vous avez plaidé avec succès en novembre, grâce notamment à mes nombreuses recherches jurisprudentielles».

Un emploi pour vous?

Pensez également à lister quelques faiblesses et erreurs, par exemple un niveau d’anglais bas, et mentionnez, lors de votre rencontre, votre volonté de travailler sur ce genre de points pour être encore plus professionnelle. Les personnes qui savent reconnaître leurs faiblesses et qui sont prêtes à travailler pour les dépasser sont toujours très appréciées des patrons.

Estimez votre salaire

Ne proposez pas une augmentation trop importante au risque de voir votre patron vous rire au nez. Ne vous dévalorisez pas non plus car votre patron a envie de voir que vous avez conscience de votre valeur. Renseignez-vous sur les pourcentages d’augmentation de vos collègues – ils n’auront pas à vous dévoiler leur salaire exact pour ça – et sur la politique de l’entreprise. Jetez aussi un oeil aux offres d’emploi de votre secteur, pour voir ce qui se fait ailleurs, dans des entreprises de taille similaire. N’oubliez pas que la négociation est un jeu où il est nécessaire d’être sûre de ses cartes.

Donnez-vous du temps

Si votre patron semble hésiter, donnez-lui du temps et ne le poussez pas. Il sera d’autant plus prêt à vous satisfaire s’il a le temps de réfléchir. N’oubliez pas non plus que dans les grandes entreprises, votre chef direct n’est pas le seul à décider de votre augmentation et qu’il lui faudra donc du temps pour évoquer le sujet avec ses supérieurs. Du même fait, n’acceptez pas trop vite une augmentation si elle est bien inférieure à ce que vous envisagiez. Dites que vous allez y réfléchir et essayez d’en discuter ensuite avec quelqu’un qui connaît bien votre secteur d’emploi ou votre profession.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • La Presse
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.