Peut-on mourir d’être restée assise à son bureau?

, par Theodora Navarro.

Vous passez en moyenne 8 heures par jour à votre travail, dont au moins 5h assise à votre bureau. Et vous n’êtes pas les seules! La tendance est partagée par la plupart des travailleurs d’Amérique du Nord.

«On se prépare, assis, à en mourir», affirme à l’AFP Rob Danoff, médecin et membre de l’association des ostéopathes américains (AOA). Douleurs au dos, dégénérescence musculaire, maladies cardiaques, diabète, cancer du colon et même décès prématuré sont quelques-uns des risques qu’encourt le travailleur sédentaire, si l’on en croit une flopée d’études parues ces derniers temps.

«Nous sommes une société qui s’avachit, on est assis avachi la plupart du temps au bureau et quand on rentre à la maison, on s’avachit sur le canapé devant la télévision. La combinaison peut être mortelle», assure M. Danoff.

Un emploi pour vous?

15% de risque de décès prématuré

7,7. C’est le nombre d’heures où vous ne bougez pas: divan, repas, mais surtout bureau, bureau, bureau. A peine une extension pour attraper un dossier, une rotation du coude pour saisir le téléphone… Nous reposons tous sur nos fesses à longueur de journée. Et c’est mauvais pour nous!

Or plus on est assis, plus le sang circule mal, explique M. Danoff, provoquant des risques pour la santé. Et, mauvaise nouvelle, selon ce médecin américain, « aller au gym une fois par semaine ne compense pas »!

Risque-t-on gros? Oui, affirme une étude publiée dans The Archives of Internal Medecine. Selon elle, il y aurait une augmentation de 15% de risque de décès prématuré pour la moyenne des sédentaires (huit heures par jour) et de 40% pour les plus statiques (11 heures) par rapport à ceux assis moins de quatre heures.

(Avec AFP)

Comment changer les choses?

Bouger, se lever, marcher. Travaillez debout, lorsque vous répondez au téléphone par exemple. Prenez les escaliers, plutôt que l’ascenseur. Levez-vous pour porter un message à votre patron plus que d’utiliser la messagerie interne de l’entreprise. Et surtout, prenez une marche le midi, même si elle n’est que de dix minutes. Arpentez les rues, relâchez vos muscles et respirez un bon coup.
Si votre patron est réceptif à ce genre de problèmes, peut-être est-ce le moment de lui suggérer d’investir dans des « bureaux debouts », une solution en plein développement en Amérique du Nord!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.