Peut-on rater un poste à cause de son poids ?

, par Theodora Navarro.

Sandra a 26 ans. Elle a un enfant et de petites lacunes en orthographe mais ce n’est visiblement pas ce qui effraie les recruteurs. Son point noir : son poids, les 50 livres qu’elle n’a pas perdu après la naissance de sa fille. « J’envoie ma candidature, parfois on m’appelle, on me fait passer un pré-entretien téléphonique et tout est beau alors on me convoque , explique-t-elle. Mais dès que l’employeur m’aperçoit, je sens une gène. » Elle se demande si la réticence des recruteurs n’est pas dû au fait qu’elle postule pour des emplois qui nécessitent aussi d’accueillir la clientèle. « Une question d’image de l’entreprise disons… », soupire-t-elle.

Se pourrait-il que les candidats dont le poids est légèrement inférieur ou supérieur à la norme se fassent des idées ? Pas forcément! Karine a longtemps postulé pour des postes au gouvernement, qui, malgré ses compétences, n’a jamais donné suite à ses entrevues. « Je sentais l’attitude du recruteur changer en me voyant entrer. » De guerre lasse, elle a tenté sa chance dans le privé… avec succès immédiat!

Généralement, les recruteurs n’affichent pas ouvertement leur sentiment, préférant justifier leur choix pour une autre candidature pour des raisons de compétences. Mais Jessyka s’est déjà fait remercier parce que le propriétaire de son entreprise estimait qu’elle ne correspondait pas au « standard » de la secrétaire selon lui.

Un emploi pour vous?

De l’avis de Louise, tout dépend en premier lieu de l’emploi pour lequel on postule. « Pour un poste de secrétaire/réceptionniste, si on a un surplus de poids ça pose un problème. »

Mais le poids n’est pas finalement le seul facteur de discrimination à l’embauche et vous êtes nombreux à nous le rappeler. On reproche souvent à Julie son inexpérience ou son immaturité au seul motif qu’elle a l’air physiquement jeune. Lucie, elle, a le problème inverse : elle est « trop mature » avec ses 25 années d’expérience. Quant à Marc, il déplore le fait que les hommes ne soient pas toujours bien accueillis sur le marché du travail administratif. La discrimination sur l’apparence disparaîtra-t-elle un jour des espaces de recrutement ? Valérie n’en est pas si sûre : « Malheureusement, c’est humain. »



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.