Plus vous restez, moins vous êtes payées!

, par Theodora Navarro.

Votre poste vous plaît, vous vous sentez intégrée dans l’équipe et vous êtes devenue experte dans bien des domaines. Votre plaisir, ce serait de pouvoir rester le plus longtemps possible dans cette entreprise. Mais attention! Selon un article paru sur Forbes.com, rester plus de deux ans dans la même entreprise entraînerait un manque à gagner de 50% par rapport à l’augmentation de salaire que vous auriez pu avoir en changeant.

50% en moins

Ces 50% sont calculés sur la base d’une carrière de dix ans. Dans les faits, vue la longueur des carrières actuelles, la différence sera souvent plus importante. Car plus vous passez de temps dans la même entreprise, plus le fossé s’agrandit.

Un emploi pour vous?

Le journaliste prend l’exemple des hausses accordées aux employés américains. Même le moins productif des travailleurs peut espérer une hausse annuelle de 1% de son salaire. La moyenne des salariés a vu sa paie augmenter d’environ 3%. Mais au regard des 2,1% d’inflation, le gain réel est de moins d’1%, moins que ce que vous pourriez espérer gagner si vous négociiez votre salaire dans une nouvelle entreprise.

Un employé qui change d’entreprise pourra ainsi prétendre à une hausse de salaire allant de 10 à 20%. On parle même de 50% pour les postes qui requièrent des compétences particulières, comme c’est le cas pour certaines secrétaires de direction de hauts dirigeants.

Changer est récompensé

Pourquoi changer d’entreprise est-il récompensé quand l’assiduité et la fidélité à un employeur ne le sont pas toujours? La réponse est simple: la peur de la crise et de la récession a donné une justification aux employeurs pour ne pas augmenter de trop les salaires. Il est en effet facile de dire à quelqu’un en poste « pour garder tout le monde, je ne peux accorder d’augmentations mirobolantes à personne. »

Une entreprise qui recherche une adjointe avec des compétences particulières (bilingue, adepte des nouvelles technologies, etc) devra par contre pouvoir offrir un salaire concurrentiel pour attirer les candidates.

Une augmentation liée au salaire

Ainsi que le précise Bethany Devine, une recruteure de la Silicon Valley, les augmentations annuelles sont généralement liées au salaire actuel. Si vous avez commencé avec un salaire de base, comme c’est souvent le cas des commis et de certaines secrétaires, il y a peu de chances de vous voir accorder une très grosse augmentation. Comme il s’agit d’un pourcentage, il y a toujours une limite que votre patron ne peut pas dépasser dans l’augmentation qu’il va vous donner. Lorsque l’on vous recrute, la négociation ne se joue plus sur des pourcentages, mais bien sur un salaire horaire ou annuel, la donne est donc différente.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • ZSA
  • Desjardins
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.