Pour ou contre les correcteurs d’orthographe ?

, par Louise Proulx.

Pour une secrétaire, les outils de corrections de texte tels que Antidote, Scribens.fr ou encore le correcteur intégré dans Word sont souvent indispensables. Mais ce n’est pas une bonne idée de s’y fier à 100 %. Pourquoi ? Parce que, selon le coach en orthographe Bernard Fripiat, interrogé par Le Parisien, non seulement le correcteur peut omettre des fautes, mais il peut également en commettre ; il ne voit pas nécessairement les erreurs de frappe, de grammaire, de syntaxe ou d’accord du participe passé.

Voici quelques exemples démontrant comment les correcteurs d’orthographe ne décèlent pas toutes les erreurs.

– Si vous écrivez, par exemple : « Nous vous serons gré », le correcteur ne vous dira rien parce que, a priori, il n’y a pas de fautes. Mais l’expression est bel et bien « savoir gré » et non « être gré ».
– Si vous écrivez : « Nous nous rendrons la vieille », le correcteur n’y voit que du feu. Vous vouliez pourtant dire : « Nous nous rendrons la veille. »
– Le logiciel ne peut pas faire la différence entre les participes passés cru et crû. Aucune ligne rouge n’apparaîtra si vous écrivez : « Cet enfant n’a pas cru » pour dire que cet enfant n’a pas grandi. Pourtant, vous auriez dû écrire : « Cet enfant n’a pas crû. » Vous vouliez utiliser le verbe croître et non le verbe croire, non ?
– Des mots comme balade (promenade) et ballade (chanson) ne se feront pas remarquer par le correcteur. Même chose pour cession et session, phase et phrase, censé et sensé…

Un emploi pour vous?

Si vous avez le moindre doute, vérifiez dans le dictionnaire. Rien ne vaut le bon vieux Bescherelle ou le Multidictionnaire de la langue française. Les correcteurs sont très efficaces, mais également très perfectibles. Aussi, la relecture est essentielle pour éviter les erreurs d’inattention pouvant vous mettre dans le pétrin. Le « Madame» au début d’une lettre officielle qui devient « Monsieur » dans la formule de politesse à cause d’un regrettable copier-coller peut certainement déstabiliser votre destinataire quelque peu.

Bref, les correcteurs vous font peut-être gagner un temps fou, mais ne soyez tout de même pas trop pressée. Prenez le temps de vous relire et d’analyser un tant soit peu votre texte avant d’y mettre le point final.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.