Pourquoi détestez-vous autant votre collègue?

, par Secretaire-inc.

Dès le premier regard, quand sa silhouette a traversé votre champ de vision, l’antipathie a été instantanée. Telle une boule de colère, son physique, sa tenue vestimentaire, sa voix et ses propos vous ont semblé autant de choses à détester. C’est ainsi que LA nouvelle a fait son entrée dans un environnement de travail où vous régniez depuis bon nombre d’années.

Dans ces moments bien précis, les questions à considérer sont les suivantes : « Qu’est-ce que je trouve détestable chez cette nouvelle recrue? Est-ce vraiment détestable ou n’est-ce pas simplement mon intolérance? Pourquoi cela me dérange-t-il autant? Ne suis-je pas simplement jalouse? Est-ce que je me sens menacée? »

Parfois vous avez raison d’éprouver de l’antipathie pour une collègue car, il faut bien l’avouer, vous ne pouvez pas aimer tout le monde. Il y a des milliards d’habitants sur la planète. Il est impossible de plaire à tout ce beau monde. Mais, sachez que ce principe va dans les deux sens.

Un emploi pour vous?

Pitou et minou

Ce qui est bon pour pitou est bon pour minou, n’est-ce pas? Donc, tout le monde ne peut vous aimer également. Pourtant, d’un côté comme de l’autre, l’acharnement jusqu’à la destruction n’est pas une voie à privilégier. Chacun a le droit de respirer, de commettre des erreurs, de parler et de rire. Vous n’êtes pas la maîtresse des lieux. Vous êtes dans une micro société où tous vos collègues ont les mêmes droits fondamentaux que vous.

Ceci dit, ce qui fait défaut chez votre collègue menaçante entrave-t-il votre travail? Est-ce que ce travers qui vous tape sur les nerfs vous empêche d’être compétente dans vos fonctions? Si la réponse est non, il est préférable de faire un peu d’introspection.

Son habillement, la couleur de ses cheveux, sa voix ou tout autre élément sur lequel vous n’avez aucun pouvoir ne vous regardent pas. La liberté d’expression, de se vêtir ou de simplement être sont des droits fondamentaux, autant pour les autres que pour vous. N’est-ce pas?

Alors, la prochaine fois que vous prendrez quelqu’une en aversion, demandez-vous si cela n’est pas de la pure jalousie, de l’intolérance que vous avez développée avec les années ou simplement une peur qu’elle soit meilleure que vous.

Afin de reconnaître les signes de l’insécurité, vous devez observer si vous n’avez pas tout à coup développé la mauvaise habitude de vous déprécier vous-même. Si tel est le cas, pensez à travailler sur vous et non sur la nouvelle recrue.

^Sur l’auteure
Depuis plus de 25 ans, Marthe Saint-Laurent a exercé ses fonctions, entre autres, dans le domaine des communications au sein de multinationales, de regroupements gouvernementaux, d’associations et d’entreprises privées. Travailler dans un univers entièrement féminin ou faire sa place dans un monde d’hommes, elle connaît.

La réalité des femmes passionne l’auteure des ouvrages ”Ces femmes qui détruisent les femmes” et L”e bitchage, guide de survie”. Très connue dans le réseau des femmes professionnelles, Marthe Saint-Laurent offre des conférences pour harmoniser les relations au travail. Désireuse de faire émerger le potentiel féminin, elle se spécialise dans l’accomplissement des femmes à partir de leurs forces, de leurs compétences et de leur intelligence.

Marthe Saint-Laurent possède des certificats en français écrit et en rédaction française, en plus d’études en journalisme ainsi qu’en psychologie et d’une formation en coaching.^



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.