Pourquoi votre boss ne veut pas vous accorder un horaire flexible

, par Therese Garceau.

Pouvoir arriver plus tôt ou plus tard au bureau pour une meilleure conciliation travail-famille, c’est chouette et surtout très légitime. Alors pourquoi votre boss vous le refuse-t-il?

À huit heures tous les matins, vous devez raccompagner votre fille à son école qui est située à 20 minutes de votre domicile et à même distance de votre travail. Comme, en principe, vous travaillez sur un horaire de 8 h 30 à 16 h 30, vous avez demandé à votre patron de pouvoir commencer à 9 h pour terminer à 17 h.

Ce qui vous apparaissait comme une formalité devient, pour votre patron, une fin de non-recevoir. Contre toute attente, et malgré vos quatre années de loyaux services au sein de l’entreprise, il refuse d’aménager votre horaire sous prétexte que cela créerait un précédent.

Un emploi pour vous?

La blogueuse Liz Ryan, de Forbes, a publié un texte intéressant sur l’aménagement d’horaires flexibles et les raisons qui font que plusieurs gestionnaires refusent systématiquement les demandes de ce genre.

Voici donc cinq raisons pour lesquelles votre patron s’oppose à toute flexibilité dans la gestion de votre horaire :

Trop de choses en même temps. Il ne veut pas avoir à se rappeler quel employé travaille à quels moments et quels jours.

Peur d’avoir à se justifier. Il ne veut surtout pas avoir à répondre à un autre boss qui lui demanderait : « Coudonc, où est Justine ce matin, pourquoi elle n’est pas là?

Là où vous devez être. Il considère que vous devez être disponible en tout temps et ne veut surtout pas devoir attendre que vous rentriez une demi-heure plus tard pour vous poser une question, vous confier un nouveau dossier ou une nouvelle tâche. Il se dit qu’il n’a pas à faire les frais de vos obligations parentales.

Éviter l’effet d’entraînement. Il ne veut pas avoir à faire une planification pour permettre aussi à d’autres employées de travailler sur des horaires adaptés. Vraisemblablement, il se refuse à assumer cette responsabilité, pour lui, c’est le statu quo à tout prix :« Vos heures de travail sont de 8 h 30 à 16 h 30, sans exception!»

Hors du travail, point de salut. Même si vous faites des pieds et des mains pour répondre à ses demandes, votre patron, comme plusieurs, considère qu’il n’a pas, lui, à répondre à vos demandes. Vous êtes là pour travailler et votre vie personnelle ne l’intéresse pas. C’est lui le boss. Il est complètement fermé à l’idée de considérer vos besoins, votre réalité en dehors du boulot.

La loi du moindre effort. Votre patron est peut-être tout simplement paresseux. Pour lui, c’est beaucoup moins compliqué quand toute l’équipe arrive et part à la même heure tous les jours. Il ne veut surtout pas avoir à en faire plus.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Espace Physio Forme Inc
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.