Privilégiez-vous les bons avantages sociaux?

, par Theodora Navarro.

Si certaines offres sont très discrètes quant aux avantages proposés, d’autres étalent avec plaisir les multiples possibilités offertes au futur employé. A salaire égal, une offre avec des avantages vous séduit-elle plus? Et quels sont les avantages qui vous attirent? Trois secrétaires donnent leur avis.

Les avantages sociaux, Marie n’y prêtait guère attention avant: «Je ne suis presque jamais malade, alors j’accordais surtout de l’importance à la flexibilité des horaires, à la prime liée au travail fourni durant l’année et au nombre de semaines de congés payés….» Mais depuis que son fils est né, c’est une autre histoire. «Aujourd’hui, ce qui m’importe, c’est d’avoir une assurance et des jours de maladie enfant!»

Comme Marie, de nombreuses secrétaires, profession exercée par 98% de femmes, avouent s’intéresser aux avantages qui peuvent leur permettre de gérer en parallèle leur vie de mère. Flexibilité des horaires, jours de congé supplémentaires et bien sûr assurances sont donc des possibilités que les employeurs devraient mettre en avant dans leurs offres.

Un emploi pour vous?

Mais d’autres avantages ont également la cote! Nelly, férue de sport, a répondu à une offre parce qu’elle mentionnait un abonnement au gym remboursé. «Un employé permanent a droit à un abonnement annuel dans un gym avec lequel l’entreprise a pris une entente.» Employée temporaire, Nelly n’y a pas droit pour le moment, mais elle ne perd pas espoir. En attendant, elle a déjà quelques avantages. «Présentement j’ai accès aux assurances collectives, mais cela n’inclus malheureusement pas les soins dentaires.»

Les avantages sont-ils plus importants que la job?

Lorsque l’on aperçoit un emploi avec de multiples avantages, on est parfois tenté d’en changer. Mais sont-ils une raison suffisante? Josée reconnaît s’intéresser en priorité aux entreprises qui offrent assurances, REER et autres congés spéciaux. Dans son emploi précédent, les avantages étaient très présents. «Pour les assurances, nous avions un programme complet qui me coûtait 80$ par mois (100% médicament et dentiste, en plus d’avoir accès à une paire de lunettes aux deux ans), dix jours de maladie, deux jours de congé personnels et trois semaines de vacances.»

Mais lasse d’être peu impliquée dans la bonne marche de l’entreprise, Josée postule dans une grosse entreprise. «Après discussion avec l’agente de recrutement, qui m’a indiqué les avantages, j’ai comparé avec ce que j’avais et j’ai jugé que j’y gagnais plus. J’ai eu une augmentation de salaire de 2 500 $, mais ça coûte tellement cher les assurances (presque 200$/mois), les cotisations syndicales et le régime de pension qu’au final, dans mes poches, j’ai le même montant.»

Ce qui a vraiment fait la différence pour Josée, c’est le poste lui-même. «Ce qui fait la cerise sur le sundae, c’est que je travaille avec une équipe où je suis reconnue, où je sens que mon travail est important. Je fais partie de l’équipe, au lieu de sentir que je suis là que pour exécuter une facture, un compte de dépenses, une lettre, etc.» Les avantages oui, mais pas au détriment de l’intérêt du poste donc.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.