Probation ratée : 5 conseils pour mieux repartir

, par Therese Garceau.

Se voir montrer la porte en pleine période de probation est un véritable choc, surtout lorsqu’on a la ferme conviction que tout allait bien. Voici 5 précieux conseils, recueillis sur le site Keljob, pour mieux encaisser le coup et aller de l’avant :

Faites le point. Vous êtes démolie, bouleversée ? Vous devez tout de même comprendre ce qui vous a menée à échouer cette période d’essai pour pouvoir en faire le deuil et vous en affranchir. Que s’est-il véritablement passé ? Étiez-vous au diapason avec la culture d’entreprise, les autres membres de l’équipe ? Votre intégration se faisait-elle en douceur ? Analysez aussi les raisons évoquées par votre nouveau patron pour justifier votre renvoi.

Cessez de culpabiliser. Évitez de tomber dans la rumination et les remords. Vous aurez beau vous flageller et remettre en cause vos compétences, ce qui est fait est fait et vous n’y pouvez rien ! Rappelez-vous que c’est aussi un revers pour l’employeur qui vous a embauchée et qui croyait avoir déniché la perle rare. Vous devez accepter cet échec pour mieux passer à autre chose.

Un emploi pour vous?

Tirez le meilleur de la situation. Bien que l’expérience soit difficile, votre congédiement peut vous servir de leçon pour l’avenir. À travers cette épreuve, vous apprendrez aussi à mieux vous connaître, à découvrir vos forces et vos faiblesses. C’est aussi un merveilleux outil de réflexion en regard de vos objectifs professionnels. Ce qui vous apparaît aujourd’hui comme la pire des catastrophes, peut devenir une expérience positive qui vous permet de vous recentrer et de repartir sur de nouvelles bases.

Expliquez les choses avec transparence. Vous devez être prête à faire face aux recruteurs qui voudront connaître les raisons de votre départ prématuré. Ne compliquez pas les choses et ne tentez surtout pas d’éviter la question. Restructuration, conflit de personnalité, toutes les réponses sont acceptables si vous les expliquez clairement sans chercher à condamner votre ex-employeur. Le futur employeur souhaite surtout s’assurer que cette expérience ne compromet en rien votre engagement envers lui, que vous êtes une personne intègre et que vous en avez tiré une leçon positive.

Vous songez à vous réorienter ? La fin de votre période d’essai vous a peut-être aussi donné envie de changer complètement d’orientation professionnelle. Avant de prendre la décision de vous engager dans un autre domaine ou de partir à votre compte, assurez-vous qu’il ne s’agit pas d’une rebuffade momentanée. Posez-vous les bonnes questions et prenez le temps de peser le pour et le contre d’un éventuel changement de cap.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Desjardins
  • Gowling WLG
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.