Profession : secrétaire… depuis un mois

, par Louise Proulx.

Natacha Dubey vient de terminer ses études en secrétariat à l’école des métiers de l’informatique du commerce et de l’administration (Émica), à Montréal. À 38 ans, cette mère de trois enfants s’offre un tout nouveau départ.

Pourquoi avez-vous décidé de vous réorienter ?

J’ai été préposée aux bénéficiaires en établissement de santé pendant 10 ans. C’est un très beau métier, mais diverses circonstances m’ont obligée à le quitter, dont la maladie. C’était rendu trop demandant émotionnellement.

Un emploi pour vous?

Qu’est-ce qui vous a attirée dans le secrétariat ?

Je mentirais si je vous disais que c’est le classement de dossiers qui m’a attirée…

En fait, je me passionne pour l’écriture et la mise en page. D’ailleurs avant de faire mon DEP pour devenir préposée, j’ai étudié deux ans en Arts, lettres et communications au cégep Marie-Victorin. En outre, quand j’étais préposée, j’étais impliquée dans le syndicat ; j’écrivais des articles et je faisais la mise en page du journal.

Ce retour aux études a-t-il été difficile ?

Je dirais que le plus difficile a été de me retrouver avec des gens d’âges différents qui n’avaient pas tous la même expérience à l’ordinateur. Dans mon groupe, quelques personnes n’avaient jamais touché à l’ordinateur, alors certains cours étaient plates longtemps pour moi qui avais déjà une bonne base avec Word. Je pense d’ailleurs que les écoles auraient avantage à faire passer des examens de classement pour créer des groupes plus équilibrés.

Où avez-vous fait votre stage ?

J’ai fait mon stage à l’École secondaire Robert Gravel qui offre une concentration en art dramatique. J’ai adoré ce milieu de vie. Au départ, je devais faire mon stage à l’école primaire de mes enfants, mais ça n’a finalement pas été possible.

Le milieu scolaire était-il votre premier choix ?

Non. Au départ, je visais la Confédération des syndicats nationaux (CSN) parce que c’était un milieu que je connaissais déjà puisque je m’y étais impliquée dans le cadre de mon ancien travail.

Le milieu scolaire était mon deuxième choix. Mais j’étais très heureuse d’être là. Quand tu es dans le « mood » d’apprendre, peu importe où tu es, tu apprécies de découvrir un nouveau domaine où tu pourrais être heureuse.

Comment envisagez-vous votre avenir ? Avez-vous hâte de décrocher votre premier emploi en tant que secrétaire diplômée ?

Ce sont les fêtes qui approchent, alors je me donne du temps et j’en profite pour m’occuper de ma maison, peaufiner mon CV et ma lettre de présentation. Je postule seulement aux endroits où j’aimerais vraiment travailler : dans les milieux communautaires, scolaires et gouvernementaux.

Au retour des Fêtes, je vais ratisser plus large. Avec tous les postes offerts et les bonnes références que j’ai, je vais sûrement trouvé un emploi où je serai heureuse jusqu’à ma retraite. Je n’ai aucune idée du temps que ça prendra pour décrocher un poste, mais ça viendra.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.