Quand la timidité nuit à votre carrière

, par Therese Garceau.

Il arrive à tout le monde de se sentir inconfortable à un moment ou à un autre. Mais lorsque la timidité vous paralyse au point de nuire à vos relations de travail, là, c’est une autre histoire…

Rougir avant de prendre la parole dans une réunion, se sentir mal à l’aise dans une rencontre avec le boss, ça fait partie de la vie et ça arrive même aux personnes les plus volubiles et les plus extraverties du bureau.

Mais se sentir littéralement terrorisée à la simple pensée de devoir s’exprimer devant les collègues ne relève pas d’un simple coup de gêne momentané. Dans les faits, comme nous l’apprend un texte publié sur themuse.com, il y a plusieurs types de timidité. Entre 30 à 50 % de la population est reconnue comme ayant une personnalité intravertie et une timidité relative. Ces personnes ne sont pas pour autant inhibées au point de s’enfermer dans un mutisme complet.

Un emploi pour vous?

Le trouble de l’anxiété sociale constituerait par ailleurs, une forme beaucoup plus grave de timidité qui peut notamment se traduire par une profonde crainte des autres, un négativisme viscéral, des pensées d’autocritique, le doute de soi, la peur que les autres vous jugent. Tout cela est aussi très souvent accompagné de symptômes physiques comme augmentation du pouls, des sueurs, des maux d’estomac ou des tremblements de la main.

Au travail ce type de timidité extrême se manifeste habituellement dans l’évitement des autres et de l’environnement. Selon la psychologue Veronica Parker, quelqu’un qui souffre d’anxiété sociale hésite à investir de l’énergie dans l’établissement de relations avec ses collègues et ses superviseurs. Ce comportement est d’abord dû à la peur d’être rejetée, exclue ou de faire rire de soi.

Si vous vous reconnaissez dans quelques-uns de ces comportements, voici quelques conseils d’experts pour réussir à sortir enfin de votre coquille et à reprendre le contrôle :

Plan détente. Faites de courtes pauses régulièrement dans votre journée pour vous recentrer et vider votre esprit. Respirez profondément et concentrez-vous uniquement sur le mouvement de votre respiration avant d’expirer. Répétez de 5 à 10 fois de façon à retrouver le calme.

Créez votre propre mantra.  Une phrase vous fait vous sentir particulièrement bien? Écrivez-la sur un Post-it et gardez cette note bien en vue près de votre ordinateur. À chaque fois que les choses se corsent et que vous vous sentez inconfortable, répétez-le dans votre tête histoire de vous remettre en selle.

Distrayez-vous. Une autre façon de maîtriser votre anxiété sociale est de vous changer les idées pour vous aider à décrocher. Faites un « plan distraction » pour vous concentrer ailleurs lorsque vous êtes submergée ou anxieuse. Penser à appeler un être cher qui vous fait rire, écoutez votre chanson préférée ou regardez les photos de votre animal de compagnie.

Demandez de l’aide. Si malgré tout, vous n’arrivez pas à retrouver votre équilibre au travail et que vous sentez que votre anxiété nuit littéralement à votre épanouissement professionnel, il est grand temps d’aller chercher de l’aide extérieure. Un bon thérapeute vous aidera à identifier votre problème et à trouver des solutions pour vous en débarrasser une fois pour toutes.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.