Quand l’anxiété vous suit partout, même au bureau

, par Louise Proulx.

Personne n’y échappe. Un jour ou l’autre, tout le monde vit des moments d’angoisse et d’anxiété. Un examen important ou une entrevue pour un poste peuvent générer de l’anxiété, se sentir menacé de danger par un bruit entendu en pleine nuit, aussi. Ce genre d’angoisse est normal et sans conséquence à long terme. C’est quand la peur vous suit partout, même au bureau, qu’il y a péril en la demeure et grand besoin d’agir parce que, à ce stade, on parle de trouble de l’anxiété.

Qu’est-ce que le trouble anxieux ?

Le Centre de toxicomanie et de santé mentale définit l’angoisse comme un trouble émotionnel qui s’exprime par un sentiment d’insécurité intense, une peur irraisonnée ou la sensation d’un danger imminent. L’angoisse qui se manifeste de façon intermittente et qui ne dure qu’un instant n’est pas problématique. A contrario, quand on souffre d’un trouble de l’anxiété, l’angoisse dure des heures et même des jours.

Un emploi pour vous?

Cette angoisse est ressentie physiquement ou psychologiquement et peut se présenter dans toutes sortes de situations de la vie courante : en ascenseur, en avion, dans une foule, à la pensée d’avoir à s’exprimer devant des gens… Les personnes aux prises avec ce trouble évitent les circonstances anxiogènes, si bien qu’elles se privent de voyager, d’assister à des concerts, de magasiner… et même parfois de s’exprimer.

L’angoisse au travail

Le métier de secrétaire semble exempt de tout danger, pourtant l’idée d’avoir à parler au patron ou d’avoir à assister à une réunion est redoutable pour une personne anxieuse. Nadine, elle, ne peut se retrouver dans le trafic ou dans un stationnement souterrain. La revue Coup de pouce a recueilli son témoignage :

Le premier matin où je me suis rendue dans les bureaux de l’entreprise au sein de laquelle j’avais décroché un emploi, je me suis levée à 4 h 30 et j’ai quitté la maison à 6 h pour ne pas me retrouver dans un bouchon de circulation, une situation intenable pour moi. J’ai eu la chance de trouver un stationnement où il y avait de la place, une chose rare au centre-ville de Montréal. J’étais soulagée, même si j’ai dû attendre deux heures avant de faire mon entrée au bureau.

Le soir, quand je suis revenue prendre ma voiture, le gardien m’a remis mes clés en m’invitant à aller chercher ma voiture… dans le garage souterrain. Je ne pouvais pas des- cendre là, mais il refusait d’aller la chercher pour moi. J’ai paniqué.

Des trucs pour faire baisser le stress

Nadine, elle, a fait appel au groupe Phobies-Zéro pour l’aider à surmonter ses peurs. Consultez un psychologue peut également s’avérer être une excellente idée. Le site Être bien au travail donne quelques trucs cognitifs pour aider à faire diminuer l’angoisse. Les voici :

– Faites des exercices de respiration ;
– faites-vous masser régulièrement ;
– faites du sport ;
– évitez les excitants (café, boisson énergisante…) ;
– pratiquez un loisir pour équilibrer votre vie personnelle et votre vie professionnelle ;
– riez et jouez.

Selon Franklin Roosevelt, vous ne devriez craindre que votre crainte elle-même.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • La Presse
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.