Quatre types de clients insupportables

, par Louise Proulx.

Les secrétaires passent beaucoup de temps au téléphone ; elles interagissent toute la journée avec bon nombre de gens : clients, patients, fournisseurs… Certains d’entre eux sont plutôt désagréables. Le blog Allègrement, follement, follement classifie les clients déplaisants en quatre catégories distinctes.

Le désagréable : Vous savez celui qui pense que secrétaire rime avec « grosse épaisse bonne à tout faire ». Il prend toujours un air condescendant en se prenant pour Dieu le père. C’est à peine s’il dit bonjour en vous apostrophant. Le genre de client qui demande, par exemple, de lui répéter ses coordonnées pour être certaine que vous avez bien noté. Évidemment, le désagréable, aussi antipathique soit-il avec vous, devient tout mielleux devant son avocat, son médecin ou son dentiste, selon l’endroit où vous travaillez.

Le pesant : C’est celui qui demande des choses impossibles et qui insiste en pensant que vous allez céder.
Je pourrais avoir un rendez-vous mardi soir ?
Le bureau est fermé le soir.
Je pourrais être là à 18 h.
Non, nous fermons à 17 h.
Mercredi soir alors ?

Un emploi pour vous?

Vous ne l’avez pas reconnu ? Il y a l’autre alors : celui qui téléphone 100 fois pour demander toujours la même chose. Il désire avoir l’adresse du cabinet. Il veut que vous lui envoyiez par courriel, à ses trois adresses différentes, par texto, par fax, en plus de vous l’avoir demandée plusieurs fois au téléphone.

Le trop aimable : Tout timide, celui-ci passe son temps à s’excuser. Il met son médecin, son dentiste ou son avocat (c’est selon) sur un piédestal. Il ne veut pas déranger et a toujours peur qu’on lui dise non. Il est même prêt à minimiser sa crise d’appendicite qui n’est peut-être pas si grave après tout.

Je voudrais voir mon médecin parce que j’ai terriblement mal au ventre, mais s’il ne peut pas, c’est pas grave, ça va passer j’imagine.
C’est parce que le médecin est quand même là pour vous protéger d’une mort certaine…

L’égocentrique : Celui-ci pense être le seul et unique client du bureau. C’est un enfant gâté. Il veut tout et tout de suite. Il se fâche si vous n’avez pas répondu à son courriel dans l’heure. Il ne comprend pas que son avocat, par exemple, n’est pas au bureau.

– Votre avocat est à la cour en ce moment.
– Oui, oui, c’est ça. Vous m’avez sorti la même salade hier déjà!

Le pire c’est que souvent le dossier de l’égocentrique est sans grande importance, mais pour lui, c’est l’affaire du siècle. Sa contestation d’une contravention pour conduite en état d’ébriété devrait être défendue jusqu’en Cour suprême. Au diable les causes des autres clients , la sienne devrait être traitée en priorité.

Comment ça, il est en train de plaider contre l’assassin d’un enfant de cinq ans ? Je suis en train de vous dire que Hydro-Québec m’a facturé 50 $ de trop le mois dernier !

Reconnaissez-vous certains de vos clients ?



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
  • ZSA
  • La Presse
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.