Quelle décideuse êtes-vous ?

, par Louise Proulx.

Avant même de franchir la porte du bureau, vous avez déjà pris des tonnes de décisions : l’heure de votre réveil, ce vous alliez porter, quel serait votre lunch pour le midi… Toutefois, rendue au bureau, vos décisions viennent avec des conséquences plus lourdes, parfois heureuses, mais parfois fâcheuses.

Les mécanismes qui mènent à faire un choix sont différents d’une personne à l’autre. Les décisions sont relatives et très souvent émotives. Chacun a sa propre façon d’interpréter le monde qui l’entoure. Ce qui est considéré comme une menace pour les uns, est vu comme une magnifique opportunité pour les autres.

Pour vous aider à devenir une meilleure décideuse, il serait bon que vous sachiez de quelle façon vous avez l’habitude de prendre vos décisions.

Un emploi pour vous?

Voici une liste des différents types de décideurs établit par le site Travail.ca. Où vous situez-vous ?

L’analytique. Elle amasse toutes les informations nécessaires, les classent dans des dossiers qu’elle empile sur son bureau ou dans un document Excel. Toutes ces données la rassurent, mais il y en a tellement qu’elle est incapable de choisir.

La consultative. Elle passe d’un collègue à l’autre pour demander à chacun son avis sur le choix à faire. De cette façon, elle ne portera pas le blâme d’une mauvaise décision.

La sceptique. Elle doute de tout le monde tout le temps. Elle remet en question toutes les idées et toutes les suggestions. Elle n’agit pas tant qu’elle n’est pas sûre à 100 % des résultats.

La solitaire. Elle n’a besoin de personne. Elle sait ce qu’elle veut et prend sa décision toute seule comme une grande fille pour ensuite la faire accepter par son patron ou ses pairs.

La suiveuse. Elle n’invente rien, ne crée rien. Elle consulte ce qui a été fait avant elle et s’y conforme. Elle n’est pas du genre à prendre des risques ou à remettre les choses en question.

L’intuitive. Elle prend rapidement des décisions en faisant confiance à son instinct. Elle ne repose pas ses actions sur des données exactes mais sur ses idées qui viennent d’elles-mêmes sans qu’elle puisse expliquer comment.

La peureuse. Être confrontée à des choix la fait trembler. Elle déteste avoir à prendre des décisions. Elle n’a aucune confiance en elle, si bien qu’elle s’en remet toujours à ses collègues ou à son patron pour trancher.

L’émotive. C’est une émotive, une sensible. Elle décide avec son coeur, toujours pour faire plaisir. Elle a surtout beaucoup de difficulté à dire non… bien malheureusement pour elle.

La joueuse. Elle joue à la roulette russe avec ses décisions. En fait, c’est le hasard qui décide pour elle. Elle ne réfléchit pas trop et décide tout sur un coup de tête en priant le ciel d’avoir fait le bon choix.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.