-->

Quoi faire si votre chèque de paye comporte des erreurs

, par Louise Proulx.

On a mal calculé vos heures de travail? Pas de panique, l’erreur est humaine et réparable…

Ça peut arriver, personne n’est à l’abris des erreurs. La plupart du temps, elles se rapportent au calcul des heures travaillées.

Vous repérez une inexactitude? N’hésitez pas à en parler sans tarder avec votre employeur. Il pourra, du même coup, répondre à vos questions si vous n’êtes pas familière avec tous les éléments affichés sur votre talon de paie.

Un emploi pour vous?

S’il s’agit bel et bien d’une erreur, un employeur loyal ne fera pas de chichi et prendra les dispositions nécessaires pour corriger le tir. Peut-être n’avait-il simplement pas compris certaines retenues à la source.

Prévenir plutôt que guérir

Si vous êtes rémunérée selon le temps travaillé, la première chose à faire, avant même de recevoir votre salaire est de prendre en note vos heures travaillées dans un journal de bord qui pourrait, soit dit en passant, vous être fort utile si vous devez un jour aller au front pour revendiquer des heures non payées.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser l’application Ma paye, disponible sur le site de la Commission des normes du travail. Non seulement elle vous permet de faire un suivi de vos heures travaillées, mais également de conserver un rapport de vos heures supplémentaires et de garder en tête les jours fériés qui doivent être pris en compte dans le calcul de votre salaire.

Trop perçu

Évidemment, vous aurez plus tendance à revendiquer votre droit si vous détectez que toutes vos heures travaillées n’ont pas été payées. Mais le contraire peut aussi se produire. C’est-à-dire qu’il se pourrait aussi que l’erreur soit que l’on vous ait trop payée.

Si c’est le cas, mieux vaut jouer la carte de l’honnêteté parce que si vous ne dites rien et que vous dépensez l’argent que l’on vous a donné en trop, vous serez déçue d’avoir à rembourser votre employeur s’il remarque l’erreur en question ultérieurement.

Employeurs malhonnêtes

Votre employeur refuse de reconnaître son erreur? Vous pouvez déposer un plainte en ligne ou par téléphone auprès de la Commission des normes du travail du Québec (CNESST) qui déterminera si votre plainte est recevable ou non. Dans l’affirmative, elle fera enquête. Notez que vous avez un an pour le faire à compter de la date à laquelle vous auriez dû être payée.  

À partir du moment où l’issue de l’enquête vous donne raison, la CNESST enverra une réclamation à l’employeur qui aura 10 jours pour effectuer le paiement, faute de quoi, il recevra une mise en demeure. Et si ça ne suffit pas, la CNESST peut décider de transférer la plainte à la Direction générale des affaires juridiques.  



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • Desjardins
  • ZSA
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.