Rater son entrevue en 7 leçons!

, par Theodora Navarro.

Vous ne voulez vraiment, mais alors vraiment pas de ce poste pour lequel on vous convoque ? Voici sept choses à faire pour être certaine qu’on ne vous rappelle sous aucun prétexte!

1) Les accessoires coûteux. Être vêtue d’un tailleur et de bijoux discrets pourrait donner une bonne image de vous au recruteur, qui serait alors désireux d’en savoir plus sur vos expériences professionnelles. Pour le déstabiliser, présentez-vous à l’entrevue habillée en Chanel, avec des Louboutin aux pieds, histoire de rappeler au recruteur que vous êtes bien plus aisée que lui. Pensez également à enfiler la majorité de vos bagues les plus coûteuses et à porter des boucles d’oreilles très visibles.

2) Le retard. Vous êtes à l’heure ? Malheureuse! Refaites vite un tour du quartier pour vous octroyer un petit retard qui montrera votre désintérêt profond pour le poste. Et surtout : ne vous excusez pas!

Un emploi pour vous?

3) Le nom du recruteur. Surtout, ne prenez pas la peine d’apprendre le nom du recruteur. Il ne risque pas de vous servir par la suite. Lorsque vous arrivez à l’accueil, demandez « Monsieur… je-ne-sais-plus-son-nom-désolée », ou mieux : inventez-en un!

4) L’absence de préparation. Venez comme vous êtes et ne vous donnez pas la peine de vous renseigner sur l’entreprise. Une question vous prend vraiment au dépourvu ? Tentez un « euuuuh » un peu marqué, puis haussez les épaules en roulant des yeux pour montrer au recruteur que sa question était vraiment stupide.

5) Parler salaire. Le meilleur moyen de faire mauvaise impression est d’attaquer directement sur la question du salaire. Montrez un ennui profond lorsque vous interroge sur vos compétences, puis, lorsque le recruteur vous demande si « vous avez des questions », sautez sur l’occasion et parlez du salaire. Ne vous donnez pas la peine de demander à votre interlocuteur quelle est sa fourchette de rémunération et proposez directement la vôtre. Un peu surévaluée si possible.

6) Le téléphone. Dès votre arrivée, affalez-vous dans le fauteuil que l’on vous propose et posez votre cellulaire bien en vue, sur le bureau du recruteur. Au besoin, poussez un peu ses affaires pour y poser les vôtres. Appuyez régulièrement sur le bouton ON de votre téléphone afin de vérifier l’heure ou les éventuels messages. Rien à l’horizon ? Profitez du fait que le recruteur fait une copie de votre CV pour commenter les dernières photos de vos amis sur Instagram. On commence à montrer un véritable intérêt pour vos compétences ? Prétextez vite un appel urgent et décrochez votre cellulaire!

7) Dénigrer son ancien patron. « Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi ? », vous demande le recruteur. Frottez-vous les mains, c’est le moment de régler vos comptes! Lancez-vous dans une argumentation enflammée sur l’incompétence totale de votre ex-boss, glissez deux mots au sujet de sa relation extra-conjugale avec l’autre adjointe, clins d’œil entendus à l’appui, et n’oubliez surtout pas de raconter comment vous crachiez régulièrement dans son café.

Vous croyez rêver ? Sachez que tous les recruteurs ont eu un jour à rencontrer un ou une candidat(e) de ce type! Si vous souhaitez obtenir le poste, faites exactement l’inverse et tout devrait bien se passer…



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • La Presse
  • Gowling WLG
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Collège Inter-Dec
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.