« Recherche secrétaire à faibles exigences salariales »

, par Theodora Navarro.

Un avocat de Genève, en Suisse, s’est attiré les foudres des professionnels de l’administration mais également de certains personnages politiques. Il a en effet récemment mis en ligne une offre d’emploi pour recherche une secrétaire juridique. Rien de plus banal a priori. Sauf qu’il souhaiterait, et le dit explicitement dans son annonce : « une secrétaire ayant des exigences salariales de personnes vivant en France ».

Où est le problème ? Il est simple : on demande à la Suissesse qui sera embauchée de diviser son salaire, un salaire d’ordinaire établi en fonction du coût de la vie et des taxes, souvent bien supérieurs à la France voisine.

Une secrétaire d’avocat en Suisse peut en effet prétendre, selon le journal Métro à un salaire oscillant entre 5100 dollars et 5700 dollars mensuels, lorsque le salaire proposé dans l’offre débutait à 2700 dollars mensuels.

Un emploi pour vous?

Ce qui semblerait pour le Canada un salaire hors-norme parait donc dérisoire au regard des salaires proposés d’ordinaire aux secrétaires d’avocats suisses. Plus que le salaire lui-même, c’est la façon de faire de l’avocat qui est critiqué. Demander à la secrétaire recrutée de se plier à des exigences salariales qui ne sont pas celles qui correspondent à son poste et à sa formation.

Employer des Français dont les exigences salariales sont parfois moindres est un problème et une concurrence auxquels font parfois face les employés suisses et qui tend à alimenter l’animosité ressentie parfois envers les professionnels du pays voisin.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • Pillière Bolduc Notaires
  • La Presse
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.