Rendre le stress positif

, par Therese Garceau.

Vous êtes stressée ? Consolez-vous, vous n’êtes pas seule. Si le stress demeure une réaction saine devant un danger imminent, il ne fait malheureusement aucune discrimination. Ainsi, que vous vous retrouviez en face d’un tigre rugissant ou dans le bureau de votre patron qui vous demande ce rapport urgent que vous n’avez pas encore terminé, votre réaction sera identique.

Selon references.be, le stress augmenterait votre chance de survie à condition, bien sûr, d’apprendre à gérer la bête ! Voici quelques conseils pour transformer le stress qui vous tenaille en une formidable source de satisfaction et d’énergie positive :

Observez-vous. Pour apprivoiser le stress et en faire votre ami, vous devez d’abord pouvoir l’identifier et comprendre vos propres réactions dans différentes situations. L’incidence du stress sur votre équilibre dépend non seulement de la durée de l’exposition, mais également de votre attitude face à celui-ci. En combien de temps réussissez-vous à le chasser ? Comment vous sentez-vous physiquement, psychologiquement ?

Un emploi pour vous?

Voyez les choses autrement. Souvenez-vous que le stress répond d’abord à vos propres perceptions et que celles-ci influencent directement votre niveau d’inconfort. Vous arrivez en retard au bureau et vous craignez de vous le faire reprocher par votre patron ? Sachez que votre propre appréhension vous fera automatiquement tomber dans un état de stress équivalent à la gravité présumée de la situation.

Si, au contraire, en tenant compte que vous êtes toujours à l’heure, vous estimez que votre retard ne risque pas de vexer qui que ce soit, alors vous entrez la tête haute et en pleine possession de vos moyens.

Arrêtez de tout généraliser. Oubliez les « toujours », les « jamais », « personne » et « tout le monde ». Ces généralisations vous font non seulement perdre toute objectivité, mais elles s’avèrent très souvent inexactes. Quelqu’un vous fait une remarque et vous en concluez que « tout le monde vous déteste » . Cette extrapolation vous fera perdre de vue tous ceux qui vous aiment et vous plongera inévitablement dans un état de stress aigu. Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde, mais beaucoup de gens vous apprécient. Apprenez à relativiser et évacuez le stress !

Restez objective. Évitez à tout prix de faire preuve d’une pensée sélective et d’évaluer la situation sur la base d’un seul élément négatif du genre : « Bon, elle n’est pas rentrée ce matin, elle va donc manquer toute la semaine et je vais être obligée de faire tout le boulot à sa place. » Ce n’est pas parce que votre collègue ne rentre pas une journée qu’elle sera nécessairement absente toute la semaine et que vous aurez assurément une surcharge travail. En évitant d’extrapoler, vous prenez la situation telle qu’elle se présente et vous fermez la porte à l’anticipation et au stress.

Cessez de présumer. Il est impossible de lire dans les pensées des autres et même si vous le voulez, vous ne pourrez jamais prétendre savoir ce qu’ils pensent vraiment. Bannissez de votre vocabulaire le fameux : «Tout le monde va penser que…» Considérez que ces personnes peuvent aussi avoir une opinion très positive de vous.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • ZSA
  • Collège Inter-Dec
  • Desjardins
  • La Presse
  • Gowling WLG
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.