Comment répondre à une offre d’emploi décevante

, par Therese Garceau.

Votre candidature a été retenue, félicitations!  Mais alors que vous en êtes au dernier droit dans le processus d’embauche, la lettre d’entente soumise par l’employeur vous laisse sur votre appétit?

Pourtant, tout était clair dans votre esprit. À la question : « Quelles sont vos attentes salariales? », vous avez bien répondu que vous souhaitiez un salaire de quarante mille dollars. Et là-dessus, tout le monde semblait d’accord en entrevue comme au moment où, Julie, la responsable des ressources humaines, vous a appris par téléphone que vous aviez décroché le poste.

Ne restait plus maintenant que la signature de votre contrat d’embauche et le tour était joué. Mais, à votre grande surprise, c’est plutôt un montant de trente-cinq mille dollars qui apparaît sur la lettre d’entente, un écart de 5 mille dollars avec ce qui avait été entendu.

Un emploi pour vous?

 

Un retour sur les faits s’impose

Première anicroche. Julie était bel et bien au courant de vos attentes salariales. Elle savait que vous vouliez quarante mille dollars et vous en offre seulement trente-cinq sans même en rediscuter avec vous. Manque de jugement et surtout de professionnalisme. À moins qu’une erreur de frappe se soit glissée (il est permis d’en douter), voilà un manque flagrant de jugement et surtout de professionnalisme. Ça donne aussi un aperçu des pratiques de l’entreprise. La voyez-vous la grosse lumière rouge?

Deuxième constat. À moins que Julie soit aussi la présidente de l’entreprise (elle fait comme si…), elle n’a même pas daigné escalader votre demande salariale aux gestionnaires concernés pour obtenir une bonification respectant vos attentes. Julie se fout bien de votre opinion et de vos aspirations, et ça, c’est un autre très mauvais signe.

Et comme si cela n’était pas assez, l’intrépide Julie vous a téléphoné pour vous dire que la lettre d’entente vous avait été envoyée et que votre signature était la prochaine étape du processus d’embauche. Pas de discussion. Elle ne s’est jamais préoccupée de vos besoins, n’a jamais montré d’ouverture, ni discuté de vos besoins avec vous. Pour le leadership, on repassera.

Mais alors que faire pour ne pas perdre la face et obtenir le salaire que vous attendiez? Comment répondre efficacement à une offre d’emploi décevante et en sortir gagnante? Par ici le mode d’emploi :

1. Envoyez un courriel à Julie pour lui demander de vous téléphoner. Si elle se soucie le moindrement de vous, elle rappellera rapidement et s’empressera de vous demander si vous avez reçu la fameuse lettre.

2. Remerciez-la de vous l’avoir envoyé et dites-lui : « Je suis vraiment enthousiaste à l’idée d’accepter votre offre et de rejoindre votre équipe, mais l’écart de 5 000$ entre ma demande et votre offre salariale est beaucoup trop important. Avec un peu de créativité, j’espère que nous arriverons à combler ce manque à gagner qui me permettra d’accepter votre offre.

3. Si vous n’êtes plus certaine de vouloir ce job, soulignez simplement que vous espérez que cet écart pourra être comblé. Et attendez sa réponse.

Si vous êtes chanceuse, Julie vous dira qu’effectivement le salaire de base pour ce poste n’est pas de trente-cinq mais bien de quarante mille dollars et qu’elle s’empresse de le corriger sur l’entente. Autrement, elle vous dira que l’offre est finale et qu’elle ne peut pas aller plus haut, et là, il faudra vous demander si le jeu en vaut bien la chandelle.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Desjardins
  • La Presse
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.