Réussir son entrevue téléphonique

, par Therese Garceau.

Beaucoup d’appelées, peu d’élues. L’entrevue téléphonique élimine habituellement 50 % des candidates dont le CV a été retenu. Sur le site l’œil du recruteur, Matthieu Degenève, CRHA, a dressé une liste des 5 questions les plus souvent posées par le recruteur :

Quelles sont vos attentes salariales ? Sachez d’abord que votre pouvoir de négociation est toujours plus grand si vous êtes déjà en emploi. Si le recruteur vous demande d’abord votre salaire actuel, c’est pour pouvoir évaluer le pourcentage d’augmentation que vous souhaitez obtenir. Voici 3 choses essentielles à retenir :

1. Une fourchette se situant entre 12 et 15 % d’augmentation est nettement exagérée.
2. Demander 8 à 10 % est très audacieux.
3. Si vous changez de poste, 5 % est une requête tout à fait acceptable
4. Vous êtes sans emploi montrez-vous ouverte à la négociation, sauf dans le cas où vous êtes recommandée. Pour le recruteur, la réputation de la candidate est un critère qui pèse lourd dans la balance !

Un emploi pour vous?

Pourquoi souhaitez-vous travailler pour nous ? Si vous occupez déjà un poste, une réponse susceptible de marquer des points auprès de certains recruteurs serait : « Je ne suis pas en recherche d’emploi actuellement, mais votre offre m’a incitée à poser ma candidature pour votre entreprise ». Cette formule vous permet d’éviter de donner trop de détails. Un recruteur très expérimenté pourrait être tenté de gratter davantage pour connaître vos véritables motivations à changer d’emploi. Évitez de vous montrer déstabilisée ou d’être sur la défensive. Soyez prête à développer un solide argumentaire du genre : « En consultant votre site, j’ai lu que vous aviez un programme de soutien à la formation continue, un aspect que je considère essentiel dans mon développement professionnel et personnel. »

Votre maîtrise de l’anglais. La connaissance de l’anglais est assurément une compétence que le recruteur voudra valider. Tenez-vous toujours prête à répondre à quelques questions pour faire valoir vos connaissances en la matière.

Quand pouvez-vous commencer ? À moins qu’il y ait urgence en la demeure, le recruteur se montrera parfaitement à l’aise avec votre décision d’accorder un préavis de deux semaines à votre employeur actuel. Dans d’autres cas, vous pourrez ressentir leur empressement à vous voir entrer en poste plus rapidement. Montrez-vous flexible.

Votre personnalité. Même s’il est au téléphone, le recruteur tentera de détecter vos traits de personnalités, de voir si vous répondez à la culture de l’entreprise, si vous avez du jugement, de l’entregent. Il tentera de déceler des indices qui lui permettront d’évaluer votre potentiel et sa décision sera évidemment basée sur sa seul et unique perception et subjectivité. Jouez tous vos atouts et restez confiante. C’est l’étape ultime du « il m’aime, il ne m’aime pas». Ça clique ou ça casse !



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Collège Inter-Dec
  • Gowling WLG
  • ZSA
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Desjardins
  • Pillière Bolduc Notaires
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.