Secrétaire: difficile d’assurer sa job enceinte?

, par Theodora Navarro.

Elle était secrétaire personnelle depuis 14 ans lorsqu’elle est tombée enceinte. Toute sa vie d’adulte avait été consacrée à son environnement professionnel. Stacy Price écumait les 5 à 7, ne reculait pas devant les heures supplémentaires et considérait que ses plus fortes amitiés étaient avant tout celles faites au travail.

Toute entière dévouée à son métier de secrétaire, elle n’a pas vu tout de suite les choses changer. Mais lentement, son corps a réclamé un autre rythme. Elle qui arrivait si tôt d’ordinaire au travail peinait à se lever. Et faute de pouvoir travailler aussi vite qu’avant, restait plus tard le soir.

Oublis

Un emploi pour vous?

Et puis, fatigue et hormones ayant eu raison de sa persévérance, elle a commencé à mélanger certains papiers, ou à négliger certaines consignes. « J’ai ainsi oublié de commander le taxi qui devait emmener mon patron à l’aéroport ou envoyé une invitation pour un événement à la mauvaise personne! » Et la future maman d’ajouter : « Moi qui étais capable de jongler avec de multiples balles, je les échappais les unes après les autres! » Elle pris le parti de tout noter, pour ne plus rien oublier.

En parallèle des aléas de son travail, les sorties avec ses collègues commencèrent à se faire plus rares. « J’aurais pu troquer mes cocktails alcoolisés du 5 à 7 contre un jus d’orange, mais j’étais juste trop fatiguée pour les accompagner». C’est finalement avec soulagement qu’elle voit arriver son congé maternité.

La fin d’une excellente carrière? En aucune façon. Six mois plus tard – le délai traditionnel pour les employés britanniques – c’est avec entrain qu’elle a repris son poste de secrétaire. Délivrée des hormones de grossesse, Stacy Price a retrouvé avec joie les excellentes compétences qui ont conduit sa carrière. La grossesse d’une secrétaire? Juste une étape de plus, dans un beau cheminement professionnel.

Retour au travail – utilisez vos compétences de secrétaire

Pour organiser au mieux son retour au travail, Stacy Price conseille d’utiliser toutes vos compétences professionnelles.
– Garde de l’enfant : usez de votre instinct pour cerner les gardiennes possibles et ayez un plan de secours si celle-ci se désiste.
– Avant le retour : essayez vos anciennes tenues de travail pour voir si vous rentrez toujours dedans, renseignez-vous sur la politique de l’entreprise par rapport aux jours “enfants malades”, et sollicitez un rendez-vous auprès de votre employeur si vous souhaitez revenir travailler seulement à temps partiel. Passez voir vos collègues avec votre bébé tout neuf pour vous rappeler à leur mémoire et annoncez votre retour prochain.
– Organisation : planifiez vos repas et ceux de votre enfant. Commencez un planning de ménage et de rendez-vous, vous n’aurez pas le même temps qu’avant pour tout faire.
– Au travail : acceptez la fatigue. Priorisez vos tâches et gérez votre temps. Ne vous sentez pas coupable de vouloir avoir des enfants et la job que vous aimez. Ne vous sentez pas non plus coupable de ne pas assurer votre travail avec la même rapidité qu’avant votre grossesse… mais donnez-vous les moyens d’y parvenir, on louera votre investissement!



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Gowling WLG
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • ZSA
  • Desjardins
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.