Secrétaire et mère courage

, par Louise Proulx.

Vanessa Benoit, 36 ans et mère de deux grands garçons de 17 et 18 ans, habite à Côteau-du-lac et travaille comme adjointe principale à Ville St-Laurent chez P&R Desjardins construction.

Pourquoi avez-vous décidé de devenir secrétaire?

Disons que le secrétariat a été mon plan B. Jeune, j’aurais aimé devenir traductrice. J’ai fait une session au cégep Ahunstic dans ce programme très contingenté, mais comme j’ai eu des problèmes avec les prêts et bourses ; je devais travailler 25 heures par semaine et je faisais de 4 à 5 heures de transport par jour. J’ai donc décidé de prendre une année sabbatique pour me ramasser un peu d’argent pour éventuellement pouvoir me louer un appartement à Montréal et continuer mes études, mais c’est à ce moment-là que je suis devenue enceinte.

Un emploi pour vous?

Quel âge aviez-vous?

J’avais 17 ans. Je n’avais plus vraiment le temps ni l’argent pour continuer les études à Montréal. En plus, à deux ans, mon fils a été diagnostiqué avec un trouble envahissant du développement non spécifié. En d’autres mots, il est autiste.

Comme ma mère a été secrétaire pendant 20 ans, je connaissais un peu le métier et je savais que j’avais les aptitudes nécessaires pour le métier, j’ai alors décidé de faire un DEP en secrétariat.

Est-ce que P&R Desjardins construction a été votre premier employeur?

Non. J’ai eu quelques emplois avant cela, mais les défis n’étaient pas assez importants pour moi. Je me suis retroussé les manches pour trouver quelque chose qui me convenait et j’ai finalement été engagée chez P& R il y a 9 ans.

Vous rencontrez beaucoup de défis dans cet emploi?

Oh, oui! Absolument. J’ai un poste clé. J’ai l’entière confiance de mon patron qui me laisse beaucoup de latitude et d’autonomie. Les journées ne se ressemblent pas toutes parce que tous les projets de construction sont différents. Je suis l’intermédiaire entre la clientèle, les professionnels (architectes, ingénieurs…) et les sous-traitants.

Quels sont vos rêves professionnels pour le futur?

J’adore mon travail, j’y suis bien traitée et j’espère rester là longtemps. En plus, ils ont engagé mon fils il y a un peu plus d’un an comme journalier. Nous voyageons ensemble soir et matin, il est heureux et moi aussi.

Si vous aviez un conseil à donner aux aspirantes secrétaires, ce serait quoi?

À l’école, on nous montre les outils de travail comme Word ou Excel, mais, malheureusement, on ne nous prépare pas vraiment au milieu de travail comme tel, ce qui fait que, quand on arrive sur un vrai poste, on a un tas de choses à apprendre. Moi, je ne connaissais rien à la construction avant d’être engagée. J’ai dû tout apprendre. Par conséquent, je dirais aux filles de ne pas hésiter à poser des questions en début d’emploi. Les « où », « quand », « comment », « pourquoi » sont très importants si vous voulez bien faire votre travail.



Partagez cette nouvelle!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Les employeurs qui recrutent
  • Espace Physio Forme Inc
  • La Presse
  • Pillière Bolduc Notaires
  • Desjardins
  • ZSA
  • Gowling WLG
  • Collège Inter-Dec
Recevez les derniers articles Carrière
et offres d'emplois directement dans votre boîte de réception!
Vous avez des questions?
Nous sommes ici pour vous aider.